Il y a huit jours, Mag a fêté son anniversaire. Enfin, fêté, il faut le dire vite... au boulot, fatiguée, elle n'a pas vraiment eu le temps de se pencher sur des bougies, ni sur un gâteau ! Alors cet après-midi, nous l'avons enlevée pour deux heures de détente aux thermes de Castéra, entre bains à bulles, hammam,  sauna, chaises longues et magasines. Et c'est en préparant mon sac de piscine que je suis retombée sur une vieille custo, âgée d'au moins deux ans.

IMG_2861

Il me restait du batik, d'une robe trapèze réalisée pour ma mère et usée depuis jusqu'à la trame ! Un Marie-Claire Idées m'avait donné une furieuse envie de custo, et aiguillée vers des associations mille fois vues depuis de vestes un peu typées "uniforme" et de fleurs. Bref, ravie de me lancer dans une création peu ambitieuse (ben oui, la veste existait déjà...), je me suis ruée chez "Jennifer" pour mettre la main sur la vareuse la moins chère du coin ! Et vogue la galère... Me voilà à déterminer les coins et les recoins à habiller, recouvrir, occuper avec mes fleurs blanches et bleues. Bon, il y avait des évidences :

IMG_2867                        IMG_2873

Mais par un étrange phénomène, la machine a été plus difficile à arrêter que prévu... Un espace rempli en appelait un autre, une idée imposait la suivante. Doubler la bande de boutonnage rendait indispensable l'ajout de boutonnières rustiques faites à la main... Les revers des poches me faisaient de l'oeil, l'intérieur du soufflet des poches (sacrément difficile à travailler) aussi. Petit à petit, l'enjeu devenait de remplir chaque espace susceptible de ménager pour l'oeil une surprise. Et comme tout cela était fait à la main, en improvisant chaque application en fonction de la forme et de l'emplacement de la pièce à recouvrir, le plaisir l'a disputé au temps.

IMG_2858               IMG_2869               IMG_2875

Je ne sais pas si je vais beaucoup la remettre, cette petite veste, mais j'avoue que je la trouve encore charmante, qu'elle me rappelle bien des souvenirs (un concert de salsa, notamment, lors duquel je la portais par dessus une robe noire un peu stricte mais très féminine que le batik avait comme "désamorcée"...)  et que j'ai eu envie de la montrer, même si elle n'est pas une création du jour. Bouh... la vilaine !

Du nouveau dans pas longtemps !

Oui, je sais, ça fait un mois que je répète ça...