D'ordinaire, le dimanche matin se déroule à la maison selon un rituel bien établi qui m'amène d'une fausse grasse matinée (enfants levés TROP tôt, coups d'oeil pleins de culpabilité au réveil lumineux, levers ronchons à énumérer mentalement les tâches déjà en retard...), à un repas baclé en vitesse avant le retour du footeux local (chargé de gadoue mais généralement souriant !), en passant par le coup de fil hebdomadaire à ma mère. Ahhhh... le coup de fil à ma mère ! D'une durée moyenne de 45 minutes (mais c'est généralement le seul de la semaine, sauf cas exceptionnel), il permet de prendre des nouvelles de parents éloignés dont je me passe, d'anciens voisins ou camarades perdus de vue depuis des lustres, de connaître par le menu la liste des douleurs dont ma mère - une sainte - est affligée, la liste des gens qu'elle a vus, et avec lesquels, le plus souvent, elle s'est disputée... J'ai également droit à un résumé commenté des épisodes de Plus Belle la Vie narrés avec une telle chaleur, une telle implication, qu'il me semble parfois être parente avec la famille Marci, avoir été en classe avec Guillaume Lezermann, voir même être une ex de Benoit Cassagne...

Eh bien cette semaine, rien de tout ça au programme ! Cette semaine, j'ai enfin pris ma fidèle Clio 2 et cavalé vers Toulouse pour profiter du cadeau d'anniversaire offert par Mag et Caro l'été dernier (je vous aime, les filles !!!) : un stage couture d'une demi-journée à l'atelier Double Boucle.

Imaginez un petit atelier blanc niché contre les premières piles du Pont Saint-pierre, côté Saint-Cyp' - pardon - Saint-Cyprien.

IMG_2612

 

IMG_2614

Une fois la porte poussée (figure de style... elle était ouverte !) impossible de fuir. Dès l'entrée, les forces conjuguées d'un petit dèj' charmant, d'un cup cake en laine et d'une pieuvre de fils électriques nichée au plafond m'ont bien fait comprendre que je ne m'en tirerais pas comme ça...

IMG_2594

IMG_2597

IMG_2589

L'atelier Double Boucle, c'est d'abord un lieu, l'atmosphère dont on rêve quand on coud seule chez soi, en repliant honteusement ses affaires, le soir,  lorsque la vague familiale reflue sur la maison... Mais ce n'est pas qu'un décor, une enveloppe soignée et prétentieuse comme on en voit parfois dans certaines boutiques de loisirs créatifs, chargées comme des magasins de théâtre et hantées par des mégères prétentieuses. Ici, l'ensemble est charmant mais surtout fonctionnel, ordonné avec un faux air désinvolte, intemporel parce que rempli d'objets du passé plus ou moins transformés et d'outils actuels très performants (je tire mon chapeau aux machines Pfaff que je n'avais jamais essayées et dont j'ai apprécié la bonne nature sur les épaisseurs multiples de ma créa !)...

IMG_2590

IMG_2600 IMG_2591

IMG_2593

IMG_2599

(oui, je sais, cette photo là est floue, mais je suis en pleine transe... venez pas me gacher mon truc avec des détails insignifiants !)

IMG_2596

 Le rythme de la demi journée (commencée à 9 h. 30 et terminée un peu après 14 h.) a été intense comme l'avait annoncé Agathe, l'une des animatrices qui nous a reçues. Nous, ce sont les 11 filles qui ont cousu ce dimanche matin, toutes motivées et souriantes... En effet, c'était presque le pays de Oui Oui !

Bon, vous voulez savoir ce que j'ai cousu ? Allez ! J'y viens. Le catalogue de l'association propose un grand nombre de modèles à réaliser lors du stage du dimanche. Oui... on ne vient pas pour faire du free style ! Ce ne serait pas gérable. Le deal est que chaque participante reparte avec sa créa (idéalement) finie. Un peu gonflée, j'ai choisi la "vareuse", un classique de l'atelier que nous avons été trois à choisir, à tailler à partir du patron cartonné fourni par l'atelier, dans des tissus choisis sur place dans le stock sympa mis à notre disposition...

IMG_2602

Après plusieurs heures, un petit repas délicieux cuisiné par une jeune femme pendant la matinée et servi sur les tables vite débarrassées, quelques moments d'attente et de doute aussi, j'en suis arrivée là :

IMG_2629

IMG_2632

Bon, alors... cette vareuse, qu'est-ce que c'est ? Ben, une fausse veste, un faux sweat, et à coup sûr une vraie trouvaille ! Il s'agit d'une coupe de tunique (un peu une 14, en fait... non, je blague !) : un dos droit, deux manches un peu trompettes, un devant avec deux pinces, mais très très large, ce qui fait qu'on le replie sur un côté ! Ajoutez un col droit doublé dans un coloris plus ou moins contrasté, et vous y êtes. L'épingle à nourrice a été fournie par l'atelier, Agathe proposant aussi deux pressions que j'aurais eu à coudre chez moi vu que j'ai fini juste juste... En fait, j'ai même fini l'ourlet des manches et du fond comme une dératée, portée que j'étais par l'idée que je ne sortirais pas ma singer en arrivant et qu'il serait frusrant d'attendre pour finir ma créa.

Aveu, auto-flagellation...

IMG_2662

Je me suis un peu cachée pour commettre ce délit, j'ai surtout évité Ingrid, l'autre animatrice (et accessoirement la fondatrice d'Arsenic et Vieilles Dentelles) hyper positive et vraiment très sympa mais aussi directe et psychologue puisqu'elle avait détecté très vite en moi un gros potentiel bucheronnesque... Me trouvant devant une surjeteuse en train d'assembler deux pièces de lainage sans avoir auparavant cousu les deux à la machine, elle m'a gratifiée d'un souriant "Ah, mais en fait, tu es une brute !"... et elle m'a, après discussion, fait comprendre que je faisais ce que je voulais, mais que selon elle, la chose n'était pas correcte. Penaude, j'ai ajouté une couture machine à côté de ma bordure surjetée, et j'ai pas ramené ma fraise... Ben oui, si on veut apprendre, on se tait et on se corrige. Merci Ingrid.

Vous savez presque tout ! Ma vareuse est en lainage et en coton pour l'intérieur du col. Elle est ultra-douce et confortable, et elle va m'imposer d'investir dans des broches et attaches variées !!! c'est bêêêêête ! En attendant, florilège de photos :

IMG_2631

IMG_2635

IMG_2642 IMG_2645

Et sinon, si on ouvre le pli ? Ben y a qu'à demander !

IMG_2649 Impeccable si on attend des sextuplés !!!

Au final, je pense que si j'étais toulousaine, j'irais volontiers place Lange, à l'atelier, en semaine pour des cours ou un thé, un chocolat, consommations ouvertes à des prix modiques aux adhérent(e)s de l'association, et qui permettent d'utiliser les machines. Il y aurait aussi un rendez-vous tricot-crochet-broderie le vendredi... Là, depuis Auch, ça fait un peu loin pour envisager une fréquentation régulière du lieu, mais c'était un chouet' moment et je compte bien revenir faire un ou deux autres ateliers. Il y a d'ailleurs une petite jupe que je me tenterais bien...

A suivre...

Voyez donc, même le clocher de l'Hôtel Dieu est de mon avis !

IMG_2609

 

Merci encore Mag et Caro.