Oui, j'avais oublié de vous dire... j'ai remis ma mère au tricot. Le printemps (enfin... ce qui a tenu lieu de) était presque déjà arrivé (reparti ?) lorsque j'ai réalisé que je n'avais pas encore honteusement abusé de ma petite maman et du temps qu'elle est supposée avoir pour tricoter en tant que retraitée dynamique qui se plaint parfois de s'ennuyer. L'hiver 2010-2011 avait été riche en gilets à grosses mailles (voir ici, et ), mais rien n'était tombé des aiguilles en 2012. FAAAAAUUUUUUUUTE ! Il fallait réparer.

IMG_3682

J'ai profité d'une petite sortie en ville (comprendre, à Albi) pour passer chez Phildar feuilleter un catalogue de modèles ou deux, et mon choix s'est porté sur celui-ci (le numéro 69), et tout particulièrement sur le modèle de couverture, un gros gilet en coton bien mou comme il m'en faut régulièrement un...

IMG_3683

IMG_3684

Ma mère, consultée pour la forme, a trouvé la chose faisable, et j'ai foncé acheter le matos, non pas en orange DDE, comme sur la photo (ma garde-robe s'accommode fort mal du orange DDE, allez savoir pourquoi...), mais en ocre-moutarde... une nuance indéterminée mais trop trop belle et qui me faisait l'effet d'être indispensable, tout bonnement. Le temps de retourner au turbin quelques semaines et,à mon passage suivant au bercail familial, les pièces du gilet m'attendaient pour un montage et une finition du col au crochet.

Mais une fois la chose achevée... le doute : rien à voir avec le gilet loose prévu au départ. Quoique mou et souple, le résultat était trapèze, avec une tendance nette à la glissade le long des épaules. Jeanine, prompte à anticiper sur la possible déception perceptible au fond de l'oeil, la moue dubitutave au seul pli des lèvres, s'est tout de suite angoissée. Un peu vexée de n'avoir pas transformé l'essai comme elle l'espérait, elle s'est empressée de tirer la première à grands coups de "oui, moi non plus il ne me plait pas", "bon, il est raté", 'ohhhh, mais je suis encore plus déçue que toi..." Or, une fois passé le moment de doute (comment elle se tient, la blonde, sur la photo, pour que ça taille comme ça ?!), il m'a semblé que le gilet avait besoin de prendre sa forme, et puis je l'ai trouvé pas mal comme il était ! Sans doute, pour un effet plus loose aurait-il fallu respecter le numéro des aiguilles et ne pas prendre celui en dessous sous prétexte que ma mère se connait, et qu'elle tricote lache, mais comment savoir à l'avance ! Bon, inutile de chercher des explications (surtout avec Phildar). J'ai embarqué mon gilet et une fois à Auch, je l'ai suspendu sur un ceintre un bon mois et demi, histoire de le calmer.

Et aujourd'hui, eh ben ça donne ça, c'est à dire un gilet sympa que j'aime énormément et que je porte ! Si si... on peut dores et déjà parler au présent de vérité générale !

IMG_3672

IMG_3668 IMG_3675

IMG_3677 IMG_3678

15 pelotes de Chrono Phil tricotées en 9, finition au crochet autour du col, avec un crochet de 5. Plus 3 pressions plastiques de taille maxi (non fournies par Phildar qui ne les propose qu'en rouge !!!)

Petit détail : nous avons viré les poches.

IMG_3681

Pour info : le foulard sort de chez Bonobo et ne coûte rien.