Cela faisait un bail que je n'étais pas allée faire un tour chez Emmaüs... La faute à Pas le Temps (un grand ami à moi...) ou à sa compagne de toujours Flemme Crasse... Bref, j'avais sans doute été déçue une fois ou deux, et la perspective de ressortir la voiture pour aller roder m'avais semblé moins séduisante que celle de glander coudre ou oeuvrer à la maison.

C'est mon mari qui a proposé d'aller y faire un tour, et nous en sommes revenus chargés :

d'un broc (je crois que c'est le nom...) séparé à jamais de son pot à eau...

IMG_4149

IMG_4150

Et me voilà in love de ce machin que j'ai failli ne pas prendre et qui, après avoir été pressenti comme coupe géante à fruits, s'est retrouvé en pure décoration sur mon meuble d'horloger (acheté à la Ressourcerie de Auch). Là, je ne saurais dire pourquoi mais il a pris un air japonisant du plus charmant effet...

IMG_4158

Mais nous ne nous sommes pas arrêtés là... Folie pour folie, nous avons rempli le coffre de la voiture (si les autos pouvaient parler, celle-ci s'autoproclamerait à vendre, à mon avis !) avec un vélo centenaire aux formes géniales, et dont le cadre est peint en vert avec des motifs rouges, blancs... Une merveille ! mais impossible à photographier correctement vu le coin sombre dans lequel il est stocké en attendant toilettage et travaux. Nous avons donc achevé de remplir la malle de la voiture avec un meuble de toilette à tiroirs qui s'ouvre comme un meuble de voyage :

IMG_4151

IMG_4152

(photos pourries. Merci le soleil !)

IMG_4153

IMG_4154

Le marbre est nickel chrome !

IMG_4155

La serrure me fait l'effet d'être en laiton (mais je m'emballe peut-être !!!)

IMG_4156

Je me suis contentée de cirer vite fait la petite chose, avant de traiter l'intérieur contre les bébêtes. Cette merveille attend dans un simili-débarras de trouver sa place dans notre future salle de bains parentale (c'est ce que doit devenir le débarras dès que les poules auront les dents de Joey Star et le QI d'Einstein. Passons...), aux côtés d'un délicieux fauteuil anglais qui attend, pour connaître une deuxième jeunesse, que je me mette à la restauration de fauteuils anciens ou qu'il pleuve des billets de 500.

Tout est donc comme d'habitude chez nous !!!