La dernière fois que j'ai vu ma Mumu, je suis arrivée chez elle avec un exemplaire des Intemporels pour Femme Enceinte, et je suis repartie avec une commande intéressante comprenant une robe, une blouse, une veste kimono, deux ou trois autres bricoles... et n'excluant pas un manteau ! C'était présager beaucoup de mon temps, d'autant que malgré un stock de tissu déraisonnable conséquent, il me manquait la laine bouillie et le lin blanc nécessaires pour deux créas... et que me fournir était difficile sur place.

Bref, j'ai commencé par ce qui était faisable vite et bien sans courir à Toulouse ou me casser les yeux sur l'écran de l'ordi à vouloir acheter en ligne des coupons dont la couleur est toujours une surprise !

J'ai nommé la ceinture Obi. Et du coup, j'en ai fait deux !

IMG_5233

J'ai dû, malgré mon peu de goût pour cet article, me rabattre sur du ruban en satin, le seul que j'ai trouvé sur place... Je trouve le rendu brillant un peu kitch, et il faut avouer que ça glisse lorsqu'on veut faire un noeud, mais c'était ça ou rien (le biais, c'est gentil, mais il faut le fermer, et ça faisait une couture de plus, ça s'étire toujours un peu, et il aurait fallu, de toutes façons, trouver la bonne couleur... bonjour contrariété), et puis Muriel aime bien les couleur qui crachent un peu, la vie, quoi !

IMG_5221

La première ceinture est conçue sur une base de liberty Droxford et doublée en popeline prune.

IMG_5219

(oui, j'ai mis du prune. J'ai pas pu résister...)

IMG_5223

Encore une fois, c'est Clothilde qui s'y colle (habituée qu'elle est aux vêtements de grossesse !) : je n'ai pas voulu forcer Mumu à se déshabiller lorsque je lui ai amené ses ceintures. Elle les a essayées, les deux, mais avec un tee-shirt qui n'était pas le bon, et je me voyais mal l'envoyer se déshabiller !

La deuxième ceinture est taillée dans un autre liberty dont je ne connais pas le nom (mais que vous reverrez bientôt transformé en blouse, taille 3 mois...), et doublée en popeline vieux rose.

IMG_5227

IMG_5220

IMG_5222

En fait, Muriel avait fini par choisir le Droxford, mais elle avait beaucoup hésité avec ce Liberty. Je me suis dit qu'une envie était toujours déplorable pour une femme enceinte, alors j'ai cousu les deux. Oui, ma grand-mère racontait souvent l'histoire d'une femme qui avait eu une grande envie de fraise en attendant son fils, et qui se grattait toujours la cuise en se plaignant de la saison qui nelui permettait pas de se gaver de fruits rouges, or, l'enfant était venu au monde avec une tâche rouge sur la cuisse, une tâche en forme de fraise. Ou de coeur. Bref, un truc en forme d'anomalie coupable. Je vous épargne l'histoire de celle qui avait eu peur d'une chèvre ? Oui... c'est un peu hors sujet !

Bref, il ne reste plus à Muriel qu'à assortir ses ceintures. Quant à moi, je vais essayer de me mettre à coudre, déjà des broches fleurs de cerisiers à assortir avec les ceintures...