L'épouse d'Ulysse est un symbole, celui de la fidélité et de la ruse. La légende veut qu'elle ait passé des nuits à défaire l'ouvrage réalisé le jour et dont l'achèvement devait entraîner son remariage avec l'un des prétendants qui souhaitaient succéder au roi perdu en mer... C'aurait été pour repousser cette insupportable échéance et attendre l'époux adoré qu'elle aurait, dans l'ombre et le secret ainsi saccagé les fils tissés de ses propres mains.

Mon oeil !

Pénélope était juste une glandeuse. J'en sais quelque-chose. J'appartiens à la même catégorie, mais moi, évidemment, je n'ai pas trouvé d'excuse bidon pour justifier d'avoir passé six mois sur une étole Ribeauvillé : mon mari va très bien, il n'a pas disparu en mer (Dieu merci !!!), et  objectivement, personne ne se bat pour prendre sa place.

Bref. Mon étole est finie et c'est quand même très chouette !IMG_5881

C'est bien simple, j'en suis encore toute de traviole !

Résumons-nous : l'étole Ribeauvillé est une création de la Droguerie que l'on peut trouver à la page 31 de Chouette ! la Droguerie. La couleur présentée dans le livre est un magnifique rouge "Reine d'Irlande". De mon côté, j'ai préféré suivre ovinement le blog qui suggérait de tricoter cette merveille en qualité Plumette, coloris "L'Heure Bleue".

Honte à mon appareil photo qui refuse de restituer la nuance sublime de ce bleu lumineux et foncé sans être marine... Le genre de bleu tout droit sorti d'un rêve de Chine au XIX° siècle... Bref, j'ai foncé, mais je dois vous avouer qu'au delà du modèle, très chouette et - disons - faisable, au delà de la couleur, merveilleuse donc (croyez moi sur parole pour une fois !), on vous MENT !

Regardez plutôt :

IMG_5863

Vous croyez, parce qu'on vous le dit, que cette bête est l'animal qui produit la laine... Pas du tout : c'est VOUS après 3 rangs à tricoter de la Plumette en points ajourés ! J'ai bien cru devenir chèvre. Il m'a fallu au moins un quart de l'ouvrage pour m'y faire : la Plumette en monofil avec des aiguilles de 5,5, ça glisse, ça mousse... On se perd, on se crispe... C'est tout juste s'il ne me fallait pas aller au fond du jardin tous les deux rangs pour hurler et me vider de la pression accumulée ! L'horreur. Un marcel, un bandana au cou et je me serais crue dans Le Salaire de la peur, faisant de l'huile au volant d'un camion chargé de nitro et lancé sur un champ de bosses...

Et puis après, j'ai pris le rythme, et même mon pied, à y être. Et heureusement, parce que la Plumette, ça ne se défait pas ! ça fait des noeuds, ça coince... Autant dire que je me sens un peu comme une héroïne, lovée doucettement dans tout ce bleu.

IMG_5887

IMG_5875

IMG_5888

Au final, mon étole mesure 1 m. 20 de long, mais il me reste un peu de laine et je regrette de ne pas avoir tenté 4 ou 8 rangs de plus (un ou deux motifs, quoi). Elle est aussi plus étroite que prévu de deux rangs, perdus au tout début lorsqu'avec une vague écume bleue autour de mon aiguille, j'étais franchement larguée sans repère. J'ai opté, à la fin, pour un picot au crochet, incapable que j'étais de faire un picot aux aiguilles. Mais le résultat me convient.

IMG_5892

IMG_5878

La seule question que je me pose, à ce stade, c'est si je dois ou non faire un blocage. La Droguerie ne dit pas un mot sur le sujet, et j'ai peur de tirailler le motif...

IMG_5890

S'il y en a qui savent, ça m'intéresse !