Avec l'arrivée de la fraicheur, le retour des enfants à l'école et la reprise du fameux "rythme" qu'il faudra tenir dix mois, vous avez un soudain besoin de changer la déco ou de rendre votre intérieur plus douillet. C'est normal. Cela s'appelle le réflexe de nidification et cela touche tous les mammifères juste avant l'hibernation (oui, les moins stupides d'entre nous ont bien compris qu'il n'y avait rien d'autre à faire entre deux été que de pioncer ferme...). Ainsi, informez-en doctement votre moitié qui se lamente peut-être devant votre projet de filer samedi chez Ikéa et consort, et rappelez lui la chance que c'est d'être en couple avec un mammifère qui n'a pas encore été perverti par notre société contemporaine, et qui se soucie du nid. CQFD.

De mon côté, je me suis dit que je pouvais sans doute vous aider à rentabiliser la visite chez les suédois du design et vous permettre de réaliser à moindres frais un joli store en tissu bien moins cher que ceux du marché (qui coûtent un bras, faut bien l'avouer...). Le mien, en vérité, est en place depuis plusieurs années et je n'ai réalisé qu'hier que je n'en avais pas parlé ! Faute ! D'autant que, sérieusement, ça peut intéresser quelques unes.

IMG_7116

Attention, donc : COUSETTE UTILE.

Pour réaliser un store sur mesure, il faut du tissu (la quantité est fonction de la taille de la fenêtre, on va y venir), deux tasseaux de bois de section rectangulaire ou carrée et dont la largeur sera très exactement celle du store, du ruban à anneaux spécial store (vendu en mercerie, tout fait), de la cordelette (la corde de chanvre vendue en jardinerie pour attacher les tomates est fragile mais super belle), sept petits crochets finis par des anneaux qui se vissent et, mais c'est subsidiaire, un petit bloqueur ou toute bobine susceptible de permettre d'enrouler et de bloquer les cordons du store lorsqu'il sera ouvert (tout est représenté sur les images sauf le tissu... je ne vous fais pas cette injure).

 

WP_20150916_001  WP_20150916_002

Primo, je mesure ma fenêtre.

Mon store doit couvrir tout le carreau et déborder autour, sur le cadre, plus ou moins selon vos goûts. Pour tailler mon tissu, je mesure le carreau et j'ajoute la valeur du rebord que je veux avoir sur le cadre et celle l'ourlet à droite et à gauche, mais aussi 23 cm en haut et 29 en bas.

Ensuite, je prépare mon tissu.

Je couds l'ourlet de droite et de gauche. Puis, je prépare le haut et le bas du store en rabattant mon tissu sur l'envers comme sur le dessin (oui, je me suis fendue d'un schéma... franchement, je m'épate) que j'avais prévu en couleurs mais que mon scanner s'obstine à voir noir et blanc. Oui, lui, il m'épate un peu moins, du coup...

img150

Je couds, à 20 cm des bords, à peu près, les rubans à anneaux. Je les couds sur l'envers et sur la partie qui ne sera pas couverte par les rabats du haut et du bas. Etape 1 sur le dessin.

IMG_7112

Je fais ensuite les dits rabats. Etape 2 sur le dessin. Je fais deux coutures sur le rabat du haut et sur celui du bas. Etape 3 (en pointillé horizontal). Attention : les deux coutures du haut comme celles du bas sont espacées afin de permettre de glisser entre elles un tasseau de bois, un en haut, un en bas, afin d'assurer la rigidité du store.

A ce stade, la partie "couture" du travail est achevée.

Après, je procède au montage.

Dans les intervales ménagés par les coutures, je glisse mes montants de bois dans le store.

Dans ces montants, à travers le tissu, je visse deux crochets dans le tasseau du bas, sur la face orientée vers le haut, et dans le tasseau du haut, sur la face orientée vers le bas (ça va toujours ?). Je visse en faisant en sorte que mes crochets soient dans l'alignement des rubans à anneaux : ils vont servir à faire coulisser les cordons qui ouvrent ou ferment le store. 

Le cinquième crochet va rejoindre le tasseau du haut, il sera lui aussi orienté vers le bas mais il va être placé tout à droite ou tout à gauche du store : c'est le point à partir duquel on va ouvrir ou fermer.

Les deux derniers vont se visser dans le tasseau du haut, mais sur la face tournée vers le plafond. Ils serviront à fixer le store au montant de la fenêtre.

IMG_7114

A ce stade, on a presque fini !

Enfin, je mets en place le mécanisme (n'ayons pas peur des mots !)

Je mesure les longueurs de cordelette comme indiqué sur le dessin ci-dessous (oui, j'ai fait une deuxième illustration. A ce stade de dépassement de moi-même, je ne sais pas où je vais m'arrêter...).

img149

Pour la cordelette A (à gauche), j'additionne les longueurs a, b et c et j'ajoute la longueur complémentaire qui me fait plaisir.

Pour la cordelette B (à droite), j'additionne les longueurs a et c et la même longueur complémentaire que pour la A.

Je noue les cordelettes aux crochets du bas, je les enfile dans les anneaux montés sur le ruban puis je les fais coulisser dans les crochets du haut (voir dessin !). Je les passe dans un bloqueur, éventuellement... Le mien (le truc bleu foncé, sur la photo, en haut) a été récupéré sur une pantoufle ! Y a pas de petites économies (surtout quand on est, à côté de ça, un vrai panier percé !!!).

IMG_7113

Le store est prêt à être fixé. Appelez donc le responsable pour qu'il s'en occupe ou, d'un air naturel et affairé, procédez vous-même à la pose. Vissez des crochets en forme de L dans le montant de la fenêtre ou collez des crochets adhésifs, si vous savez où en trouver qui restent en place plus de deux heures (auquel cas vous serez adorable de me dire où ça s'achète). Puis posez le store.

Enfin, faites vous acclamer par la foule en délire, tout en gardant le sourire modeste de celle qui trouve que ce n'était rien, qu'on pouvait faire mieux, etc, etc... Regardez rager la concurrence et rugissez intérieurement de plaisir.

Sinon, pour information, mon tissu vient de chez Ikéa mais il a été acheté il y a 9 ans. J'en déduis qu'il n'est plus en vente (mais il y en a d'autres qui feront aussi bien l'affaire !), que les tissus suédois vieillissent très bien (ils sont forts ces vikings, décidément...) et qu'il serait stupide d'acheter un tissu onéreux pour cet usage. D'ailleurs, évitez le Liberty, trop fin, ou doublez le mais ne vous plaignez pas que c'est plus long !

Et après,  à venir : 

  • un gilet tout simple fini mi-août, dont le bloquage n'est pas fait
  • une chemise à plastron sur laquelle il reste à coudre boutons et boutonnières
  • des achats brocante
  • une visite sympa
  • un coup de pouce pour un créateur de tee-shirts design et/ou à message

et tout ce que je vais coudre dans les heures qui viennent !!!