Ou, en la circonstance, le Chat qu'expire !

Much ado about nothing.

(Beaucoup de bruit pour rien)

En effet, c'est à peu près ce qui me vient à l'esprit lorsque je considère ma verson du grand gilet au point de riz conçu à partir du beau modèle proposé par La Poule dans son livre Pulls et accessoires au crochet.

En bon mouton que je suis, je n'avais pas manqué de m'extasier devant le superbe gilet au point de blé qui avait retenu l'attention d'à peu près tout le monde, dès la sortie du livre. Lui :

 

Résultat de recherche d'images pour  Vous le remettez ?

Un grand gilet tout mou avec un col châle, il ne m'en fallait pas plus pour décider que le point de blé, c'était trop fac', comme dit mon fils, et qu'avec des aiguilles de 6, ce serait une promenade de santé... L'affaire devait être bouclée en 10 jours, et le résultat était appelé à faire partie de mes brillantes réussites (dont la liste tient quand même sur un post it)... TU PARLES !

Commencée il y a des lustres, la chose vient à peine d'aboutir et en fait de feu d'artifice créatif, je n'ai à montrer qu'un pétard mouillé.

La faute m'en revient sans nul doute. J'ai vu de très belles versions en ligne, et les explications d'Aurélie sont impeccables. Seul hic, je n'ai pas réussi à monter autant de points qu'elle sur la bordure du col malgré des efforts méritoires pour m'y reprendre... C'est d'ailleurs là que se situe le principal problème puisque ma bordure au point mousse est la plus moche de l'Histoire. Je n'ai pas réussi à récupérer les mailles de façon satisfaisante : les prenant trop au bord, j'ai obtenu un effet trou-trou assez immonde et vu le temps passé à m'y amuser, je ne me suis pas senti le courage de refaire une fois de plus !

Je suis un peu vexée pour la laine, une jolie laine Highlands achetée en solde il y a deux ans, et qui méritait mieux, d'autant que la couleur, mal restituée sur les photos, est magnifique (un jaune moutarde qui tire sur le vert mousse avec des éclats contrastés...). Aran, qu'elle s'appelle, je crois... Bref, j'attends de voir quand me prendra la folie de tout défaire.

En attendant, je suis l'heureuse propriétaire d'un chandail taille S gigantesque, idéal pour sortir les poubelles ! un de plus...

Place aux photos (oui, j'irai au bout de cette automortification qui me vaudra d'aller droit au paradis tricoter et coudre avec 72 vierges...)

IMG_7569

 

Ah oui, j'ai enlevé les poches faute de laine pour les réaliser... C'est l'inconvénient quand on n'achète pas pile poil les fournitures requises. Mais bon. C'est la crise, je le rappelle à l'aimable assistance et j'ai passé quatre jours à Paris à courir les restos et les magasins de tissu. Soyons économes...

IMG_7571

IMG_7567

 

Du fin fond de ma vexation, j'ai choisi de faire les images suivantes sur Clothilde qui ne se plaint jamais (et qui viendra donc au paradis avec moi, mais dans le carré VIP d'où elle pourra me narguer, cocktail à la main. Enfin, s'il lui pousse des mains.)

IMG_7572

IMG_7573

IMG_7576

 

C'est dommage, tout ça, parce que je m'étais fait une petite fantaisie en haut du dos...

IMG_7574

Je trouvais ça très mignon, moi... cette rangée de côtes, minuscule... mais ça ne compense pas le raccord du bord en point mousse, bien pourri...

IMG_7577

C'est moche, hein ?!

Voilà voilà ! Pour me venger, j'ai donc commencé un shawl, et presque achevé une PRNI tout droit sortie de la Maison Victor. 

A suivre, donc !