Oui, les fêtes sont passées, les jours rallongent... Les excès de Noël devraient être les moteurs d'une conversion à la saine bougeotte, au ski, à la marche, le tout ponctué de cocktails vitaminés et de soupettes maison annonciatrices des légumes du printemps. Bientôt, les magazines proposeront de la détox, du régime, comme on suggère à une personne chargée de se délester de ses bagages.

Et on ne verra plus que des photos de très jeunes femmes suant avec fraicheur dans des corsaires de gym, queuedechevalées au soleil, prenant les poses statiques de la sportive hallucinée qui s'éclate et qui n'a, objectivement,rien d'autre à faire. On se délectera de photos de bouillons ambrés servis dans des tasses transparentes, vaguement thaïs pour les ingrédients afin de donner la touche exotique et épicée...

Cette intox ne passera pas par moi. Ce qu'il me fallait, moi, ces jours-ci, c'était du chocolat bien chaud. Oh, pas de celui qui se boit ou se mange : je l'aime de moins en moins avec l'âge, et j'en ai quand même abusé, par pur esprit grégaire, pendant les fêtes.

Non, j'ai eu une grosse envie de douceur, d'immobilité et de réconfort en ces temps troublés et gris. De CE style de douceur chocolat...

IMG_7637

 

Vous le reconnaissez ? C'est bien lui, le Textured.

IMG_7636

Lorsque j'ai découvert Yes we Shawl, il y a peu, j'ai aussi découvert des modèles que je n'avais jamais remarqués sur la blogo. A côté de ceux (fort rares) que j'avais déjà réalisés, il y avait les connus, voir les convoités, mais aussi des perles que j'ai pu observer, détailler... Et j'avoue avoir peu à peu acquis l'idée qu'il me fallait un textured shawl. Visez un peu le diaporama, vous m'en direz des nouvelles ! J'aurais adoré le réaliser dans une laine légère et douce, brumeuse... mais j'avais en stock une laine chocolat achetée à l'origine pour réaliser un pull de La Poule, puis recalée au profit d'une autre, plus proche de celle suggérée dans le tuto...

Bref, les échevaux mis en pelotes par ma mère, à l'époque, n'attendant que ça et mes comptes étant dans le rouge, il eut été bête de ne pas s'en servir. Au final, le résultat est doux, chaud, mais promet de pelucher... Peu importe puisque ce shawl est appelé à m'aider face aux grands froids comme aux douces soirées d'hiver près du feu !

En albigeoise, hérétique comme il se doit, je vous le montre sans blocage. Je vois mal, à la vérité, quelle pièce je pourrais condamner, le temps que cette chose gigantesque veuille bien sécher, mais je confirme, il faudra y penser car ce châle refuse, pour l'heure, d'adopter la forme triangulaire des fichus de bonne famille. Ce sale gamin s'obstine à jouer le quadrilatère à tête plate... Bref, c'est n'importe quoi.

IMG_7609

 

Le point gagnera aussi à être un peu "placé"...

IMG_7610

 

Pour le reste, le texturé est un bonheur à tricoter. Il monte vite, il est répétitif juste ce qu'il faut, et l'alternance des bandes est hyper motivante pour celles qui, comme moi, s'épuisent dans les ouvrages un peu longs.

Porté, il tient ses promesses : il est doux, chaud, mousseux, en un mot comme en cent, taillé pour devenir mon meilleur pote de l'hiver. La preuve en images, tiens !

IMG_7619

IMG_7616

IMG_7623

Oui, c'est tout pour l'avalanche. On excusera la tenue informe, mais un syndrome grippal me gratifie d'une machine à laver en mode essorage dans chaque oreille, d'une toux qui me retourne le gosier et d'une fatigue générale que je ne croyais pas possible. Ce post m'a coûté deux jours d'efforts. Je retourne au lit et vous embrasse : je retourne bosser demain, il paraît...