... et donc faire comme tout le monde ! Oui, il me semble parfois que des poils soyeux bouclent sur mon dos et que de longs bêlements vont sortir de ma bouche si je cesse de brouter ! C'est moche d'être faible.

Bref, emballée par l'idée d'accéder à un free pattern, de me coudre une robe d'une forme originale et de  rendre une copie (oups, mais qu'est ce que je dis, moi ?!), j'ai donc cédé au mouvement et cousu ma Parisienne, d'après le patron aimablement offert par Louis Antoinette.

Après moult hésitations sur le tissu, je me suis rappelé que j'avais en magasin un coupon improbable acheté sur le site Etoffes des Héros, il y a un siècle et demi, un truc géométrique à petits motifs, sur une base de gris perle avec de la couleur, typiquement le genre de machin superbe sur lequel je craque avant de devoir admettre, seule devant mon placard, que je ne vois pas du tout quoi en faire !

IMG_7679

Dans mes représentations personnelles, ce tissu était le top pour une robe un peu raffinée, un peu habillée, de type cocktail (inutile de préciser que je ne fréquente pas ce type de réjouissance) ou de type baptème un peu empesé ( idem). A partir de là, mon imaginaire se chargeant de tout, j'ai lu sur les conseils de couture fournis par la marque du patron qu'il fallait privilégier un tissu un peu lourd, pour un joli tomber, et déduit aussitôt qu'un tissu rigide ferait parfaitement l'affaire. Ben oui, "lourd" et "rigide", ça a toujours été synonyme... Non ?

IMG_7673

Du coup, ma robe finie gonfle et reste en place un peu en mode meringue, quant aux coutures, elles hurlent à chaque mouvement, et j'inclus là-dedans l'enfilage et le seul fait de descendre un escalier ou de s'asseoir...

Portée, elle peut donc faire illusion sous certains angles, mais pas sous d'autres ! la preuve en images :

IMG_7654

IMG_7651

 

(oui, j'ai cousu les pinces sur 3 cm sous le raccord avec la doublure, parce que l'effet "meringue" était juste terrifiant... On dira que c'est ma "touche perso". N'ayons peur de rien...)

IMG_7657

IMG_7658

Bon, tout ça, c'était l'illusion, on est d'accord, avec la doublure et tout et tout, mais pas de repassage, parce que zut.

IMG_7662

IMG_7664

IMG_7666

Et ça, c'est le double effet Kiss cool en mode "oups, j'ai bougé, résultat ça gonfle ou ça tire voir les deux à la fois..."

Moralité : on apprend en faisant des bêtises ! Mais on apprend, et c'est ce qui compte. Cette fois, j'ai procédé à un montage ordonné, et pas à un montage japonais également appelé montage à la Jocelyn pour les adeptes de Cousu main... J'ai d'abord fermé les manches avant de les coudre. Résultat : un conflit de dimension... qui s'est fini en manche gigot !

IMG_7663

Mais j'ai aussi monté ma première fermeture invisible, et figurez-vous qu'on ne la voit pas ! si l'on excepte une mocheté en bas...

IMG_7668

IMG_7669

Je n'indique pas sur quelle photo est la mocheté, je pense que tout le monde aura trouvé...

Voilà le bilan. Je ne suis pas sûre de porter cette petite robe qui me serre étrangement en bas de la cage thoracique (je dois avoir de gros poumons, c'est l'info du jour...), pas plus que de l'offrir à Kate Middleton qui serait bien capable de ne pas la porter !

Mais je suis quand même contente d'avoir oeuvré. Toutefois, je crains bien de ne me lancer très vite dans un truc plus sûr, plus convenu, du style chemise...