... et souhaiter, hors délais comme toujours, à celles qui viennent jeter un coup d'oeil ici - et parfois laisser un petit mot, comme on pose une petite pierre sur les autres, en montagne- 

Une belle et heureuse année 2017

... qu'elle nous épargne le pire, qu'elle préserve les notres, qu'elle nous grandisse un peu et qu'elle nous gratifie de ces oasis de légèreté qui sont le sel de la vie.

En attendant, donc, des lendemains qui chantent (et qui gagneraient à arriver vite !) j'ai tenté de mettre un peu de lumière artificielle dans tout ça.

Quand on n'a pas la disponibilité pour coudre, en raison de contrariétés diverses et persistantes, et de vacances loin de sa MAC, que fait-on ?

On tricote dans l'espoir d'avancer un boulet qui menace de ne jamais aboutir (vous connaissez l'histoire de l'escargot qui fait chaque jour la moitié du chemin qui lui reste à parcourir ?), ou on bijoute.

Aujourd'hui, donc, c'est bijoux !

... et c'est boulet aussi puisque j'aifini par achever un bracelet commencé en juillet 2014. Non, vous ne rêvez pas : les choses sont vraiment dramatiques, ici!

En 2014, j'ai reçu, pour la fête des mères, un métier à tisser les perles. Ravie, j'ai entamé une création free style qui m'a pris du temps (rapport au fil, choisi très gros pour des raisons de solidité, et qui rendait l'enfilage très dur... surtout sur les raccords) Une fois achevée, la chose était sympa malgré des irrégularités liées à l'emploi de perles de tailles variées. En revanche, le montage était difficile à envisager : la largeur (free style, donc...) ne correspondait à celle d'aucun fermoir. Je me suis donc perdue en hypothèses : montage d'embouts en cuir ou en tissu avec boutons et boutonnières, découpage aux tenailles d'un malheureux fermoir du commerce, incantations, oubli du bracelet au fond d'un tiroir...

Bref, ce n'est qu'en décembre, cette année que j'ai trouvé une manchette rigide chez Fifi Jolipois et réalisé qu'il suffisait de coller ma création dessus !!! Au final, j'aurais pu coller sur autre-chose (cuir, tissu, toile cirée, skaï...) mais je ne suis pas bien rapide.

Et ça donne ça :

IMG_8655

IMG_8657

 

(avec desfinitions roots, mais bon. Il est fini, on vous dit !)

Une fois entrée chez Fifi Jolipois, il fallait mettre à profit la visite et ne pas passer pour une malheureuse qui découvre l'usage de la colle...J'ai donc liquidé le bon d'achat offert par ma belle-mère (elle a la classe, quand même, ma belle-mère) en me munissant d'un kit pour bracelets en Miyuki. Avec fil et fermoirs !

IMG_8658

 

Il s'agit du kit numéro 2 et je me suis régalée à monter tout ça. Dès qu'on a tout (un fil à la bonne taille, des perles qui vont bien, le fermoir adapté), ben c'est plus simple ! Je me réjouis en outre qu'il me reste plein de perles en plus (les quantités sont hyper généreuses) pour me lancer dans un nouveau machin boiteux qui prendra 2 ans !

Elégante, donc, ma belle-mère avait aussi glissé dans le paquet, avec le bon d'achat, un petit kit tout fait et pas cher pour réaliser un sautoir en cinq minutes. Peu convaincue au départ, je l'ai quand même monté et il est adorable (et encore disponible en boutique pour un prix ridicule).

IMG_8662

 

Enfin, j'ai réalisé un presque plagiat qui menaçait de jouer lui aussi les prolongations. Il ya plusieurs années, j'ai découvert dans Marie-Claire idées, sur une photo qui vantait les bienfaits d'une crème quelconque destinée à rafraichir la peau d'une jouvencelle de 16 ans, une boucle d'oreilles qui m'a durablement traumatisée. Il s'agissait d'une création Réminiscence (hors de prix, sans doute) qui associait, sur un fermoir de grande taille une aiguille d'oursin tropical, un morceau de corail pendu à une chaînette et deux perles foncées montées sur clous. La chose était très  jolie et elle paraissait dangereusement faisable.

J'ai rassemblé le matériel (je vous dis pas la complexité que c'est de trouver des piquants d'oursins foncés, jolis, solides...), adapté ma version à un manque cruel de perles convaincantes, dans un stock personnel pourtant déraisonnable et remis l'ouvrage à plus tard, cinq ou six fois, parce que je n'arrivais pas à me satisfaire des options qui s'offraient à moi. J'ai conclu mi-décembre (en regardant Le Guépard, de Visconti ! N'importe quoi...) et le résultat est là :

IMG_8669

 

C'est moins joli que sur la photo du magasine, mais je ne suis pas une jouvencelle ! Tout vient de là... forcément.

Sinon, pour la boucle, j'ai viré les perles et associé deux éléments en métal laiton (une perle carrée et une goutte) qui font un contrepoint au côté naturel et marin des autres pendeloques. Je ne sais pas trop si je porterai cette création, mais je suis soulagée d'un poids : je peux arrêter de baver sur la photo de MCI !

De la couture est à venir, mais je peine à trouver le temps et l'énergie pour concrétiser les projets qui se succèdent et s'étiolent avec régularité. Une robe est en préparation , enfin, un brouillon, mais le résultat me déçoit déjà : un tissu fluide et difficile associé à un patron au dessus de mes compétences auront peut-être raison de ma motivation. Nous verrons!