IMG_9651

Je crois que cela se passe de commentaire...

En digne fille spirituelle de Mado la Niçoise, je ne pouvais faire moins qu'adopter une tenue toute en discrétion, faite pour raser les murs, se fondre dans la masse, bref, rentrer dans le rang !

Encore une fois, j'ai opté pour du wax (et, du coup, je suis à court !!!) et un patron de La Maison Victor. Il s'agit de la jupe Dolorès qui m'avait tapé dans l'oeil dès le premier feuiiletage du numéro de l'été dernier.

Sans les poches (pas envie de me faire suer. CQFD), c'est un modèle déconcertant de rapidité... si on trouve sa taille.

En effet, je fais face depuis trois jours à un authentique mystère. (Roulement de tambour, tonnerre, éclairs) Par le passé il m'avait semblé que la Maison Victor taillait grand. J'ai des souvenirs douloureux de robes gigantesques.. Non, pas de lien, non. Aussi, l'été dernier ai-je décalqué mon patron de top Malia en 34. Bien mal m'en a pris puisqu'il s'est révélé serré-serré. Des habituées de la Maison ont alors eu la bonté de me faire connaitre mon erreur : LMV taillait pile poil. Consciente de mes limites (oh oui... douloureusement confiante...) j'ai donc coupé le bandeau de taille de ma Dol' (oui, on est copines, je lui ai troussé un diminutif affectueux.) en 36, mais les panneaux de la jupe en 34 car le wax est toujours plus épais et rigide qu'il n'y parait et on se retrouve vite dans un pouf si on ne réduit pas précautionneusement tout ce qui peut bouffer, gonfler, citrouiller. Or, lors du premier essayage, je pouvais enfiler ma jupe avec une bouée canard autour de la taille et boutonner à l'aise la ceinture.

Damned. J'ai dû tout redémonter, refaire des fronces puisque j'avais enlevé les fils de montage dans un élan d'enthousiasme parfaitement hors de propos, et retailler le bandeau de la taille. En 34, ça va mieux, mais j'ai de la place, sachant que les photos qui suivent viennent d'être prises après un repas indien chez ma copine Rachel qui fait le curry de poisson comme personne et qui ne se satisfait que si ses invités se reservent deux fois et saucent leur assiette ! Pourquoi est-ce que ça baille sur le bidou ?! Je veux bien qu'on m'explique ce que c'est que cette sinistre histoire... 

Allez, en attendant, voilà l'objet du délit :

IMG_9637

IMG_9638

IMG_9643

IMG_9646

 (Pour l'occasion, j'ai fait péter les talons jamais portés en vrai...)

Me voilà donc parée pour les derniers jours de soleil. De toutes façons, ici, ces jours ci, tout le monde porte des lunettes de soleil. Aucun risque de claquage de rétine !

(Et si quelqu'un veut venir mettre un coup de chiffon au miroir, on peut s'arranger.)