Après mon étole irlandaise, allez savoir pourquoi, j'ai été prise d'une soudaine envie d'ouvrages vite faits, possédée par un besoin irrépressible de me lancer dans des micro-créations finies en une soirée, mettables dès le lendemain matin...

Or, quel est l'accessoire de la saison le plus susceptible d'être réalisé en un rien de temps ?

Le Headband !

Ma dernière crise en date est donc la "headband crisis", qui a culminé à la fin des vacances de Toussaint lorsque, revenant sur Auch et persuadée d'avoir "quelque part" (mot magique) un tuto facile pour tricoter un tour de tête en laine trop beau, j'ai mis à sac mon bureau, épluché tous mes catalogues Phildar sans retrouver la moindre trace du pattern en question que je revoyais pourtant très nettement, illustré d'une photo de headband en laine mohair fushia.

Dégoûtée, hagarde, j'ai filé sur Ravelry afin d'écumer le site à la recherche du graal, et après avoir constaté qu'il y a des gens qui vendent 7 £ un pauvre tuto de bandeau au point mousse, j'ai enfin trouvé la preuve qu'il y a des filles très chouettes qui oeuvrent pour le bien de leurs semblables : ici.

Aussitôt vu, aussitôt fait ! J'ai converti le reste de laine de mon étole en headband, et constaté dans la foulée que j'avais confondu côtes 1/1 et jersey endroit... Ben oui, j'avais envie d'aller vite ! et du coup, ben... j'ai pas lu.

Bon. Le résultat est un début et la preuve qu'on peut, avec une demi pelote et pas de tête faire un joli bandeau pour mettre autour !!!

IMG_9733

IMG_9715

Momentanément calmée, j'ai entrepris de me tricoter un châle, et mon obsession pathologique s'est reportée sur la couture...

Ici, il me faut confesser que la folie du headband ne m'est pas venue seule. A la base, il y a la découverte sur IE d'une toute jeune petite marque de vêtements et d'accessoires conçus par une jeune femme qui créé et vend sur Albi, ce qui n'a pas manqué d'attirer mon attention et de déchaîner toute ma sympathie d'albigeoise exilée loin du centre du monde (oui, rien que ça...). Allez donc voir ici, sur Tictail, les créations de l'Atelier d'Amarante, vous comprendrez ce que je veux dire. Avec ses photos souvent prises dans le cloître Saint-Salvy, la créatrice présente des headbands colorés et charmants ultra confortables, des pochettes mignonnes comme tout et des blouses charmantes.

On s'en doute, j'ai craqué. J'ai acheté un headband, minimum le plus confortable du monde, et qui, inexplicablement, n'est pas encore sold out (j'dis ça, j'dis rien...). Le voici, sur la bête qui grimace de joie.

IMG_9718

Seulement voilà. Je suis un mauvais sujet...

A peine acheté, le headband me disait des trucs à l'oreille :"Regarde comme je suis fait...", "Tu ne feras pas si bien, Souillon, mais tu pourrais essayer...", "Bouge ton anatomie et sors ton mètre ruban, allez ! Faut te le répéter, ou quoi ! Tu as un reste de wax qui traine, trop petit pour quoi que ce soit d'autre !!!", "Lève toi et couds, feignâsse !!!". Oui, c'est un headband qui cause rude.

J'ai donc obtempéré, mesuré, coupé, cousu, et, tout inclus y compris la flemme à la perspective de faire à manger, un coma devant les oiseaux qui picorent et deux coups de fil, en quelques dizaines de minutes, j'avais ça :

IMG_9760

 

IMG_9756

(oui, c'est flou, mais je n'ai pas réussi à faire mieux...)

Les images rendent peu hommage à cette cousette réussie à moindres frais. En vrai, il est très bien, ce headband, presque aussi bien que le modèle quoique moins confortable.

J'ai donc la ferme intention de continuer dans le headband, mais je vais revenir à la laine et convertir, dans les règles de l'art, cette fois, d'autres pelotes isolées. Concernant ce modèle en tissu, je n'en donnerai pas les mesures parce que ce serait voler un secret de fabrication. Si vous avez envie d'en réaliser un, il faudra d'abord aller en acheter un auprès de l'Atelier Amarante, sans qui je n'aurais pas fait le mien, et sans qui le monde serait un peu moins beau ! 

Faites vous plaisir, quoi... Noël bien ordonné commence par soi-même. Ou un truc dans le genre !