Le problème, quand on stocke des coupons achetés sur une impulsion, c'est qu'ils changent de destination mille fois, se perdent parfois, se démodent ou subissent des changements de goût...

Lorsque j'ai craqué pour ce bout de broderie anglaise bleu marine, j'étais sûre. Il me le fallait. Mais pour faire quoi ? Mystère. La chose a trainé deux ans... Chance, la broderie se porte encore, mais l'âge posant sa marque, je suis moins à l'aise avec. Une robe droite ou trapèze serait franchement mémérisante, une blouse sans manches et froncée sans doute trop juvénile...

Il y a deux semaines, j'ai tranché et coupé un Aime comme Miroir. C'est mon deuxième et je trouve ce patron formidable. Je compte d'ailleurs tenter le modèle à basque dans un coton blanc à motifs géométriques...

Bref, j'ai tranché et le résultat est bien, mais discutable : le rythme des motifs s'accomode mal de la coupe, même si j'ai été réglo avec les raccords. En fait, je suis perplexe...

IMG_0559

IMG_0562

 

IMG_0570

Les jours vont demander des calculs au niveau des sous-vêtements...

IMG_0565

En outre, une jolie blouse, dans le dernier numéro de la maison Victor, me fait l'effet, après coup, d'être la candidate idéale. Décidément, on ne se refait pas !