Prise par d'autres missions, sous d'autres cieux, je n'ai pas cousu cet été. Ce n'est pas ma faute.

Si je n'ai pas plus de logique dans mes choix que la météo dans ses manifestations, ce n'est certainement pas ma faute.

Je préfère le soleil et coudre des vêtements légers et plus faciles... c'est une loi de la nature. Ce n'est pas ma faute.

Aussi, si je propose aujourd'hui que l'été indien part en vrille un robe Zaria du dernier numéro de La Maison Victor, eh bien... ce n'est pas ma faute !

C'est dit. 

Bon, après, je ne sais pas quand je la porterai, ma Zaria, parce que coudre, c'est une chose, mais porter une robe à manches courtes en jersey fluide et léger, c'en est une autre, surtout quand, comme moi,on est abonnée aux pyjamas en pilou et autres tours de cou molletonnés !

Juste, je n'ai pas résisté au patron adorable de Zaria et à la tentation de remplir un sac gigantesque lorsque,  montée à la capitale, fin septembre, voir mon fils aîné redevenu parisien depuis peu, je me suis jetée tête la première dans les piles de tissu des Coupons de Saint-Pierre. J'avais juré que j'y entrais seulement pour voir, n'ayant ni budget, ni place pour stocker plus de coupons dans mon capharnaüm, mais comme il était stupide d'entrer dans un magasin pour ne rien y acheter, j'ai claqué 85€... Voilà. C'est dit.

Entre un joli lainage synthétique pas cher (acheté pour un petit manteau Ottobre...), un lainage fin et souple comme un rêve et deux ou trois autres machins que je préfère oublier avant de vomir de honte, il y a eu cette viscose presque gratuite qui m'a littéralement fait de l'oeil. A deux doigts de la dénoncer pour racolage passif (enfin, pas si passif que ça : elle dégoulinait sur la pile de Polyesters avec une désinvolture travaillée), j'ai jugé plus sage de l'adopter pour la mettre dans le droit chemin.

Elle a tout de suite été pressentie pour la robe Zaria. Une fois l'achat réalisé, et parce que le patron compte peu de pièce, j'ai lancé le projet, c'est à dire décalqué, perdu du temps, fait autre chose, oublié le projet, revu ma copie... Mais la chose est faite !

IMG_0773

 

Attention! Opération "Photos Dégueulasses", faute de lumière...

IMG_0776

 

(opération tous les défauts visbles... réussie !)

 

IMG_0782

IMG_0783

Comme on le constate, on peut nouer Zaria dans le dos (assez classiquement) ou sur le devant comme c'est suggéré dans le numéro de La Maison Victor. Le jersey étant plus fluide que le tissu extensible conseillé, c'est un peu mou et le noeud devant produit un effet discutable. La taille 36 pour mon 36 convient, même si je me demande ce qu'aurait pu donner le 34...

Une couture latérale plissouille un peu, rapport à ma surjeteuse qui fait ce qu'elle veut... mais ce sera mieux après lavage, je pense.

Pour le reste, c'est un projet facile et rapide, comme je les aime, même s'il m'a posé les problèmes habituels : les ourlets ! Ceux des manches réalisés au point extensible sont affreux. Si je ne craignais pas d'abimer le tissu, je les déferais pour les refaire au point normal version longue, comme je l'ai fait pourl'ourlet du fond qui ne fait pas du tout parler de lui. A voir...

IMG_0781

Logiquement, je devrais donc penser manteau, manches longues, pantalons... j'ai le matériel et de vagues idées, mais quelque-chose me dit que la dressmania n'est pas terminée.