Depuis plusieurs années, j'habite sur Pinterest. Biensûr, j'ai une maison en dur, où je dors et range mes affaires, que je nettoie, range et rembourse. Mais j'ai aussi une résidence secondaire sur Pinterest, pleine de pièces claires et remplies de livres, de plantes, de robes en lin, d'objets art déco, de laine et de paysages urbains doux comme le miel. Là bas, il fait beau, et l'argent n'existe pas : on épingle ce que l'on veut, c'est tout. On y vit avec des chatons Bengal endormis sur des coussins ou des livres, on y croise des alter egos parfaits déambulant en robes à fleurs dans des rues baignées de soleil. Les autres habitants sont invisibles. Des messages discrets m'informent que de gentils anonymes ont réépinglé certains de mes choix. C'est tout. Aucun conflit. J'y passe autant de temps que possible.

Et puis parfois, les mondes se mélangent. Il me faut ramener ici un peu de ce qui se trouve là bas. Cela prend généralement la forme d'une paire de boucles d'oreilles trop charmante et dont la réalisation a l'air dangereusement accessible. Alors commence la traque. Il faut trouver les apprêts exacts, ceux de la photo et cela peut tourner à l'obsession vitale si je ne mets pas la main dessus. J'écume les sites, lance des recherches, rode de page en page armée de mots clé machiavéliquement choisis.

C'est ce qui s'est passé il y a un mois à peu près... Je suis tombée presque par hasard (oui, parce que sur Pinterest, on ne tombe jamais vraiment par hasard sur quoi que ce soit, une entité supérieure bienveillante place ce qu'il vous faut sur votre route) sur quelques paires de boucles dont les formes et motifs m'ont ravagé le neurone.

Après des heures de quête frénétique, j'ai mis la main sur LE site qui propose les apprêts tant convoités et j'ai passé commande, non sans regretter, une fois l'ordre d'achat lancé, de ne pas avoir acheté tout le reste ! C'est ici. N'y allez pas ou vous êtes perdue.

J'ai donc, en toute logique, forcé un minimum ma nature (tout le plaisir est dans la recherche, je crois, en matière de bijoux !) et bidouillé :

  • la paire un peu art déco

IMG_1301

IMG_1312

 

Un apprêt, un sequin navette sur une monture basique, et basta !  Aucun montage technique. On enfile épicétou.

  • la paire un peu extrême orientale

IMG_1306 (2)

IMG_1311

 

Je l'ai adaptée d'une photo, avec le matériel disponible. Elles sont longues, les deux pampilles se font un peu concurrence... Pas sûr que je les mette...

  • la paire jaune moutarde

IMG_1309

IMG_1313

 

Impossibles à photographier ! Mais super jolies, en vrai. Là aussi, on enfile sur une grande monture simple un carré, un sequin goutte. On ajoute sur la monture du fermoir une perle en métal. Et c'est fini ! Zéro effort, zéro technique. Et devinez quoi ? Je les porte, les remets... C'est à ne pas y croire. 

Voilà, voilà ! Tout ceci se fait en dix secondes et ne coûte presque rien.

Et sinon, est-ce que je ne ferais pas mieux de coudre au lieu d'avoir 13 ans d'âge mental ? Ouais. Sans doute