Après mon combo snood-écharpe bonnet, j'avais envie d'un ouvrage tricot qui aille vite, histoire, ce coup-ci, de ne pas y passer l'hiver. Je voulais du simple, du rapide, du sans effort.

J'ai fait pire.

J'ai pris le toudou, un châle délicieux dont tout l'intérêt réside dans les rayures... et j'ai délégué les rayures ! Oui, j'ai pris le tuto du Toudou, ici, et je l'ai tricoté avec une unique pelote dont la couleur varie en intensité sur environ 375 mètres. J'avais craqué dessus lors de l'ouverture d'un magasin dont le nom énergique m'était inconnu jusqu'à ce qu'une succursale rende dingue pendant au moins quinze jours la population de Auch. La moyenne surface y propose, depuis un an à peu près, tout et n'importe quoi à des prix modiques, dans un décor qui évoque assez bien l'époque riante de l'URSS. Sans que j'aie compris pourquoi, plusieurs magasins de cette enseigne ont ouvert en même temps dans différentes villes moyennes du Sud-Ouest. Est-ce une épidémie ? Mystère...

J'avais donc craqué,en raison du prix (et de mon besoin de ramener un machin) sur deux pelotes de coton mâtiné d'un rien de synthétique dont le dégradé de couleur m'avait tapé dans l'oeil.

Voilà celle qui me reste (enfin, à l'heure qu'il est, elle est entamée...) :

IMG_2539

Avec la jaune, j'ai donc tricoté un Toudou. Et franchement, ça a été un bonheur.

Je n'avais jamais réalisé de châle qui se monte depuis une pointe et j'ai trouvé ça agréable, motivant. En outre, ma pelote bon marché a fait le job au niveau des rayures ! La preuve :

IMG_2541

IMG_2538

IMG_2534

IMG_2536

IMG_2533

Franchement, je me demande si ça vaut la peine de faire le moindre effort...

IMG_2530

M'en vais continuer à glander.