04 décembre 2018

Bisser

Lorsque ma mère a vu ma robe Aime comme Malice, elle a aussitôt voulu la même ! La coupe droite, le charme des pressions de part et d'autre de l'encolure, l'écossais... tout lui plaisait. Bonne comme le pain, je lui ai proposé de lui céder ma robe, mais il faut avouer que même si Janine n'est pas grosse, loin de là, elle était serrée et pas du tout à l'aise. Je me suis donc résignée. Nous avons choisi un joli tissu à carreaux dans un magasin d'Albi, et j'ai décalqué une deuxième fois le patron, en L, cette fois, afin d'avoir de la... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 05:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

13 novembre 2018

Se couvrir un peu

Bon, finies les bêtises.   Il gèle ! L'hiver est arrivé et je me suis résolue à l'aborder, couturièrement parlant. Durant la première semaine des vacances de Toussaint, j'ai cousu le petit manteau Ottobre joliment appelé Cool Elegance, dans un lainage synthétique d'un bleu entre ciel et gris acheté à Paris, aux Coupons de Saint-Pierre. J'avais littéralement craqué sur le modèle qui figure en couverture et qu'arbore une jeune femme pulpeuse absolument délicieuse. (la robe, d'ailleurs, sous le manteau, me plait trop... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 13:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
06 novembre 2018

Emmener Eugénie en hiver

Je suis amoureuse du patron Eugénie. Depuis que je l'ai découvert sur des photos, en plein salon, l'hiver dernier, désespérant de l'acheter... jusqu'au jour où je l'ai reçu par la poste, des semaines après, ratant, dans ma hâte une promo qui m'aurait fait économiser les frais d'envoi, je l'ai adoré. Et pour cause : le modèle est simple mais d'une efficacité de rouleau compresseur. Le modèle est ultra bien conçu : la déception est impossible. Et c'est moi qui le dis ! Bref, je ne peux plus m'en passer et j'ai donc éprouvé le besoin de... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 12:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
30 octobre 2018

S'enfermer dans le déni météorologique

Prise par d'autres missions, sous d'autres cieux, je n'ai pas cousu cet été. Ce n'est pas ma faute. Si je n'ai pas plus de logique dans mes choix que la météo dans ses manifestations, ce n'est certainement pas ma faute. Je préfère le soleil et coudre des vêtements légers et plus faciles... c'est une loi de la nature. Ce n'est pas ma faute. Aussi, si je propose aujourd'hui que l'été indien part en vrille un robe Zaria du dernier numéro de La Maison Victor, eh bien... ce n'est pas ma faute ! C'est dit.  Bon, après, je ne sais... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 04:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
24 octobre 2018

Suivre malicieusement la mode

L'automne devait être écossais, à carreaux, tartan... ou rien. C'est ce que j'ai lu, entendu, et ça tombait plutôt bien parce que moi, les carreaux, j'aime bien. C'est simple, j'aime presque autant les carreaux que les rayures. D'ailleurs, j'avais acheté l'hiver dernier, avant d'apprendre ce que serait le diktat de la mode (dont je me fous, en fait. Tout le monde l'avait compris...), un bout de tissu écossais pas cher, chez Toto. Celui-ci avait subi la ronde mentale des projets, il avait été lavé puis remisé en attendant des jours... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 05:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
10 octobre 2018

Chercher l'andalousie en wallonie...

J'aime bien les patrons de La Maison Victor. Je me suis souvent fait des fausses joies à cause des tailles, mais dans l'ensemble, le journal est agréable à lire, les modèles variées et les coupes souvent sympas. Après, il faudra qu'on cause, un jour, de cette mode, initiée par Comptoir des Cotonniers dans les années 90, de donner des noms aux modèles. Tout le monde s'y est mis, y compris dans l'univers des patrons, et parfois, sans lien apparent entre le modèle et son appellation d'origine terriblement incontrôlée. Lorsque j'ai... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 06:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

05 octobre 2018

Coudre la première et dernière robe de l'été en même temps

Bon, gagnons du temps. Reprenez le début du message précédent et considérez qu'il vaut aussi pour aujourd'hui ! Oui, j'ai encore craqué pour une robe à fronces, la robe Frida de Wear Lemonade, mais pas pour la version officielle (qui se décline d'ailleurs en variantes qui ne disent pas leur nom...), pour celle, plus raisonnablement ample et froncée trouvée ici et là. A nouveau, j'ai été atteinte du même syndrome de la robe toute simple, un peu dame, sur une base "sac". Mais forte de l'idée que des filles sensées avaient procédé aux... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 04:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
18 septembre 2018

Coudre et customiser dans la foulée...

Inévitablement, je craque pour les robes froncées, les Baby Doll, les robes amples qui bougent joliment autour du corps. J'en tente régulièrement, et à chaque fois, c'est le drame. Est-ce le choix du tissu ou une malédiction personnelle ? Mystère. Mais dans tous les cas, une fois le truc dessus, je suis dans un sac, un machin disgracieux et sans intérêt. Lorsque je suis tombée sur la version robe du haut Aime Comme Miroir, j'ai fondu, et cet été, lors d'un passage éclair à la maison entre Tarn et Bretagne, j'ai taillé une robe, celle... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 05:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
20 août 2018

Poursuivre la série des petits hauts vite faits

... avec un Areli, de République du Chiffon, modèle dont je ne me lasse pas, puisque mon premier est en tête de mes hauts d'été favoris (chose assez exceptionelle si on fait une moyenne de tout ce que je commets et ne porte pas, depuis huit ans en torturant du tissu...). Bon, mais il faut dire qu'il a été taillé dans un wax sublime trouvé par hasard à Paris. Ceci explique cela. Bref, le deuxième a eu droit, lui aussi, à un tissu chouchou longuement  stocké, carressé, déplié, couvé du regard et promis à tant de brillantes... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 05:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2018

Revenir au Japon

Dans la vie, il y a ce qui change, les enfants qui grandissent, les maisons qu'il faut adapter, les chambres qui "tournent" et changent de destination ou d'occupant, les photos qui ne seront plus prises au même endroit... et il y a ce qui reste, les étés compliqués au lieu d'être reposants, les questions sans fin sur le sens de la vie, et le patron japonais. Je suis donc revenue momentanément au japon pour un petit haut Lisette, le deuxième, longtemps après le premier. Comme à l'époque, je suis un peu perplexe. Celui-ci me semble... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 05:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :