24 août 2015

Fainéanter

Le problème, lorsque je stocke les tissus (ce qui est objectivement ma principale activité couture), c'est que chacun change vongt fois de destination, et se voit converti mentalement en une foule de projets successifs qui se trouvent engloutis les uns et les autres par la force de leur succession même. Du coup, des coupons achetés dans un état de frénésie aiguë sont relégués au placard et parfois oubliés. Résultat ? Lorsque je les ressors, je vais souvent au plus simple, comprendre, à du japonais vu et revu en deux pièces et... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 16:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

12 août 2015

Se lancer dans la restauration rapide

J'aime les meubles peints, un peu comme d'autres aiment leur banque. Sans trop réfléchir, et persuadée de pouvoir m'y mettre. Et puis j'aime roder chez Emmaüs, à la recherche du vieux machin trop beau, du pichet ancien pas cher ou du petit meuble indispensable (que je n'aurai la place de mettre nulle part...) Et lorsque je trouve ce qu'il me faut (relire la parenthèse...), je diviens débile. Aussi ai-je débrayé toutes les fonctions de mon cerveau lorsque je suis tombée sur un truc, un rien scandinave, vous en conviendrez... oui,... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 05:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
05 août 2015

Faire simple, ou presque.

J'aime les robes. J'en porte peu en hiver, beaucoup plus en été, surtout depuis que j'ai pris conscience que le temps passé et que je n'aurai pas toujours mes jambes, et un âge permettant d'arborer des petites choses féminines. J'aime les robes et, plus encore, je rêve de coudre la robe parfaite. Dans mon esprit elle est trapèze (en voilà une autre de quête sans fin : la robe trapèze ultime... Passons...) ou pas. Et puis je ne suis pas guérie d'un complexe à la Baby Doll, éternelle enfance et nostalgie de la jupe-qui-tourne-robe-sac.... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 07:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
02 août 2015

Renouveler ses obsessions

A une époque, j'ai accumulé les théières. Il me semblait que mon épanouissement personnel passait par la possession de la théière ultime, signe évident de sérénité domestique, de temps pour soi. Bref. Puis, ça  a été le tour des plateaux. Même chose. La liste serait longue, tous les domaines étant également touchés, depuis le jean ultime jusqu'à LA besace, en passant par le panier de marché qui fait de vous la ménagère épanouie qui a réussi sa vie, rien moins.  Ne croyez pas que la lucidité me revienne après coup ; je... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 11:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
24 juillet 2015

Faire simple 2

Parfois, je liquide certains boulets. Il m'arrive même de réaliser des projets anciens. D'aller au bout. Ne croyez pas qu'il y ait quoi que ce soit d'ambitieux sous cette pompeuse formule. Au contraire, rien moins que du très simple. J'ai enfin réalisé ma jupe taille haute patron presque maison. Attention, la génèse : au commencement était la Poule, puis les méandres de l'évolution m'ont amenée ici, c'est à dire jusqu'à un tutoriel que je n'ai pas pu lire, faute d'arriver à grossir le document d'une manière satisfaisante. Enfin... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 09:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
07 juillet 2015

Mépriser la canicule...

... et s'afficher en manches longues (trois minutes, pour la photo !). Il y a plus d'un an, dans ma vie antérieure (j'exagère à peine), j'étais tombée sur des photos d'une robe "sac" comme je les aime, sorte d'invitation à l'aisance, mais structurée juste ce qu'il faut. La Pia Dress. Et puis les événements de l'été se sont précipités. J'ai découpé-collé le patron PDF qui est allé gentiment attendre dans une enveloppe craft que l'heure revienne à la couture. Pour l'heure, j'ai fait le choix du tissu, qui a été lavé, et je me motive... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 08:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

28 juin 2015

Enfiler des perles

Cet hiver, quand j'ai eu besoin de faire un truc de mes dix doigts, mais sans avoir l'énergie de me lancer dans une vraie création, j'ai eu envie de me faire des bijoux. Tout part de là, en général, du syndrôme de la petite fille de 8 ans qui ne sommeille jamais très profond, dans un recoin de la conscience.  Un bijou, ça se fait vite, sur un coin de table s'il le faut. On peut le rater et le refaire, ou l'abandonner sans risque de mauvaise conscience, parce que c'est un rattage de petite taille, moins douloureux. Et puis il y... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 08:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
26 juin 2015

Retrouver nos soeurs

Denise Gamze Ergüven. Si vous êtes comme moi, vous devez avoir du mal à mémoriser ce nom. Et pourtant. Il est celui d'une belle personne qui vient de nous donner un film précieux. Loin de moi l'idée de crier au chef d'oeuvre : il y aura mille détracteurs pour invoquer des effets faciles, datés (un certain usage du flou déjà exploité avec brio par Andréa Arnold notamment, l'abus du gros plan... j'en passe), ou pour mentionner l'inévitable référence à Virgin Suicide de Sofia Coppola. Passons. Le film Mustang est juste... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 06:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
23 juin 2015

Faire simple

Au terme d'une année durant laquelle je n'ai eu que peu de motivation pour coudre et absolument pas le temps, me voilà à nouveau dans la posture de l'éternelle débutante... Pour reprendre le chemin de la MAC, il me fallait balayer les projets excitants venus affleurer à la surface de mon esprit (notamment un twin set bi-matière), et me mettre à du simple, du basique, de l'efficace, du "quiremetlesidéesenplace". Mais il fallait aussi une quête, histoire de tenir le cerveau en éveil, loin des questions existencielles. Or, ma quête (la... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 18:25 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
13 juin 2015

Revenir un peu...

... même s'il y a un avant et un après, et même si dire que la vie continue après un cataclysme familial est une formule, parce que par définition elle ne continue pas pareil. Bref. Mon père, lorsqu'il me voyait tricoter, au mieux, fredonnait avec un air délibérément stupide et une voix de fausset "Moi j'tricote, j'suis idiote..." et passait son chemin, au pire, secouait la tête avec consternation en levant les yeux au ciel. Et passait son chemin. Cet hiver, entre deux lectures ou deux fiches d'agrégation, j'ai repris les aiguilles... [Lire la suite]
Posté par Laudette à 15:43 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :