Il y a la théorie et la pratique, l'avant et l'après, l'idée et sa réalisation, l'illusion et la réalité... On pourrait jouer à en rajouter, des comme ça, à l'infini. Mais un petit dessin valant mieux qu'un long discours, voilà quelle forme cela peut prendre chez moi.

Ca, c'est l'idéal :

IMG_4724

Je vous présente un pur fantasme : LE kit à points comptés le plus beau que j'ai vu de ma vie. Inspiration marine, lin ficelle, camaïeu de couleurs à tomber, finesse et simplicité à la fois, machins écrits partout, frise d'objets tout autour en monofil. Un truc de malades.

Sur lequel je suis depuis plusieurs années. J'ai une excuse ! Le travail est si minutieux qu'il me faut une concentration maximale (dehors, les gosses !!!), de la place pour me poser (six pages de grille en noir et blanc, faut les caser), du temps pour me remettre dans le bain et avancer... Résultat, j'y touche une fois l'an (les années fastes !), et forcément, je n'avance pas. La preuve :

IMG_4726 Non, vous ne rêvez pas... je ne l'ai même pas sorti de la pochette plastique pour prendre la photo ! Spleen...

Alors de temps en temps, je me donne bonne conscience : lâchement, je fais un mini modèle, pliable en une heure, et je me donne le sentiment d'être la reine du pétrole. En gros, je m'attaque à plus petit que moi...

IMG_4723

Mais bon... Je reconnais que c'est moyen comme enjeu et comme résultat.

Sauf si l'on a l'idée qui ne coûte rien et fait la différence. Il y a toujours trop de fil dans ces kits, alors j'ai eu l'idée de refaire les deux motifs, mais sur du lin ficelle dont il me restait des chutes, et je trouve le résultat assez mignon :

IMG_4720

Surtout si l'on présente la chose dans un cadre "en situation"...

IMG_4719

... en l'occurence un tambour à broder en bois brut ! (oui, je sais, il faut que je coupe le tissu proprement autour...). Mimi, non ?

(Oui, je sais aussi : je mettrai la vis de serrage sur un côté, mais pas en haut, et pas pile à gauche ni à droite. Un rien en biais... nature ! J'y ai pensé, moi aussi...)

Allez, rendons à César l'idée qui n'est pas à moi : le coup du cadre-tambour, je ne l'ai pas inventé ! On l'a toutes vu dans des boutiques de créateurs de déco pour enfants, et c'est cet été, à Albi, dans la boutique Pouicland, entre la place Sainte-Cécile et le marché couvert, que j'y ai vraiment fait attention. Voilà !

(Ou comment mettre un petit truc sur le blog quand on n'a pas fini l'ouvrage couture que l'on comptait montrer hier... Mais c'est pour ce week-end ! Attention, encore de la cascade en perspective !)