Aux fils de Lau

16 janvier 2018

Commencer l'année par un miracle

Tellement merveilleux que j'en ai oublié de souhaiter à celles qui vistent cette modeste page une 

 

Belle année 2018

 

douce, motivante, surprenante... que dire ?!

Et figurez-vous qu'elle commence bien. Je suis en mesure de vous annoncer, d'affirmer, que ce qui passait pour une légende urbaine, un conte, un doux rêve, est VRAI.

Le patron parfait existe.

  • celui qui se lit comme un livre,
  • celui qui se suit pas à pas sans ellipse au plus mauvais moment,
  • celui grâce auquel tout tombe juste au montage (TOUT, j'ai dit !)
  • celui qui vous donne envie de bien faire, sans rien zapper, y compris le thermo-collage du bord de l'encolure
  • celui qui donne pile poil le résultat promis...

J'en oublie forcément.

Il s'agit du patron Eugénie d'Atelier Scammit.

IMG_9850

Oui, je sais, tout le monde le connait déjà, mais ce que l'on sait moins, c'est que ce patron vous transforme (au moins momentanément) une bucheronne en couturière amateur convenable. Je le sais, je l'ai vécu !

Ce patron, depuis le départ, était déjà, pour moi,un petit miracle. Je l'ai découvert sur IG, sans comprendre tout de suite qu'il serait commercialisé. Or, il répondait pile à mon désir forcené de me coudre un petit haut croisé-froncé. Là, sur l'écran du portable, c'était tellement le petit haut que j'avais rêvé sans le réussir que j'en suis restée bouche bée. 

De jour en jour, tout au long du salon d'automne que j'ai suivi de loin, dans un état de frustration maximum, les nouvelles se sont précisées jusqu'à l'annonce de sa commercialisation après la fin du dit salon. Ni une ni deux, je l'ai acheté en ligne (huit jours avant le Black Friday qui m'aurait valu de ne pas payer les frais d'envoi...) et posé dans un coin, morte de trac.

C'est au retour des vacances de Noël que je me suis lancée, avec le tisu prévu depuis cet été pour le fameux petit haut croisé : 1 m 50 de coton PPMC accessible  ici  à 10 € 50 le mètre. 

IMG_9839

Le temps pourri de ces derniers jours ne m'a pas permis de faire de belles photos qui rendent hommage à ma cousette, mais l'idée y est.

 

IMG_9818

IMG_9822

IMG_9825

IMG_9828

IMG_9832

J'ai donc tout fait comme prévu, y compris les coutures anglaises qui prennent deux fois plus de temps, mais j'étais en état de grâce, je vous dis ! D'ailleurs, pour ne pas risquer le redescente ( faut rester prudente, quand même...) j'ai renoncé au biais d'encolure (je ne sais pas monter un biais !!! Malgré mes efforts, la bordure "ressort" à chaque fois...) et posé une parementure un peu large. Je trouve ça bien, si ce n'est que je n'ai pas voulu fermer le décolleté comme conseillé dans le patron avec une couture le long du biais. Cela dit, ça ne baille pas, même en mouvement, peut-être parce que j'ai opté pour l'option plus croisée proposée gratuitement sur le site de la marque. 

 

IMG_9842

Voilà. Je ne saurais trop vous conseiller de sacrifier à la tendance du petit haut Eugénie, si vous ne l'avez pas toutes déjà fait.

IMG_9843

Pssssst... il est prévu pour les débutantes ! J'dis ça, j'dis rien.

Posté par Laudette à 05:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


19 décembre 2017

Chercher la douceur...

... et la trouver dans un châle : le châle douceur d'amande !

IMG_9799

Eteignez la télé, évitez la cohue dans les boutiques, renoncez aux idéaux et tricotez... Le tuto est en free pattern sur Ravelry, mais je vous ai mis un lien direct pour gagner un peu de temps.

Bref, que dire du châle ?

  • c'est un modèle original : la bordure croissante en point mousse est très sympa et donne au châle posé à plat l'allure d'une raie manta, ou d'une petite cape !

IMG_9801

  • le point de diamant est joli utilisé à petites doses, et c'est pile poil le cas ! 
  • Ce châle n'est pas si long à réaliser...
  • Il est vraiment adapté à n'importe quelle laine qui se tricote en 5.

J'ai réutilisé de la laine récupérée sur un gilet que je ne portais pas. A ce titre, ce châle fait figure de brouillon : la version finale (si elle existe un jour) sera bleu ciel très clair. J'ai adoré le point de diamant et la façon dont il se met en relief comme par magie.

IMG_9788

IMG_9794

IMG_9798

IMG_9785

Le montage est automatique, c'est à dire que la progression, rang après rang, et si bien pensée qu'on peut ne pas compter : ça tombe toujours juste ! 

Petit bémol : je n'ai pas revu avant de commencer la méthode pour tricoter les jetés en les refermant (de part et d'autre de l'arête centrale) et j'ai galéré avant de trouver la solution, puisque la technique n'est pas la même à gauche et à droite. Cela ne m'est apparu qu'au bout d'un nombre de rang respectable. Tant pis !

Pour le reste, j'ai renoncé à bloquer, le résultat, sur mon étole s'étant révélé trop décevant.

IMG_9783

 

Voilà... Je continue à réaliser des headbands, à mes rares moments perdus, la couture demandant de la place, du temps, de la motivation, denrées rares en ce moment. J'ai aussi raté un béret la Droguerie dont la laine était trop belle et le modèle trop complexe pour moi... C'est la vie !

J'envisage un peu de couture, mais on verra ! 

Bonnes fêtes à toutes (au cas où je ne reviendrais pas d'ici là...) !

Posté par Laudette à 05:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

05 décembre 2017

S'engager enfin...

Et arborer l'indispensable Pussy Hat, également appelé Bonnet Chatte, dans la langue de Molière Simone de Beauvoir. On peut aussi détailler et parler du bonner Chatte anti-trump des féministes américaines.

Bon, si j'avais été une fille bien, j'aurais tricoté le mien il y a un an, juste après l'élection de Donald... mais il me faut toujours un délai pour réagir et passer à l'action (parce que pour ce qui est de soupirer, de râler, voir de pousser des beuglements devant la télé, ça... c'est fait et refait, le débile congénital de la Maison Blanche ayant, il faut le lui reconnaître, tout fait pour!)

Dans ma phase de pré-hibernation ( et de pré-inspection) hivernale (juste avant la phase d'hibernation printanière, qui précède elle-même la phase de repos estival...), je continue donc sur ma lancée Pititricot, qui devrait se conclure par la publication  d'une anthologie monumentale dédiée à l'ouvrage court.

Cette fois, j'ai opté pour du court et facile, voir élémentaire, j'ai nommé le bonnet carré !

Mon modèle vient, au même titre que la laine, de la Droguerie... De passage à Toulouse, j'ai été faible. Je me suis laissé tenter, alors que j'ai des pelotes par dizaines à la maison qui n'attendent qu'un petit coup de pouce. Passons.

Ayant franchi les portes de cette officine redoutable, j'ai craqué pour de la Mini B coloris Bégonia (comment voulez vous résister?!), pour deux autres fils craquants appelés à se transformer aussi en bonnet (oui, Hiver sera froid. Petite femme blanche tricoter beaucoup bonnets. CQFD) et pour le livre dont je n'avais pas besoin et qui s'est donc révélé indispensable dans le cadre du plan anti-déprime indispensable sur le moment : Week-ends entre filles.

Que dire, si ce n'est que c'est l'ouvrage idéal pour faire débuter au tricot des petits de maternelle ?! On compteun nombre anormalement élevé de headbands, de bonnets faciles, au nombre desquels le Pussy hat.

IMG_9761

IMG_9765

IMG_9773

 

Bon, je vois mal la nécessité d'en montrer plus. Tout est dit !

La couleur, en vrai, est franchement fushia, pas tomate. Avec ça, je devrais révolutionner le collège... hé hé hé... et peut-être faire naître des consciences politiques, sait-on jamais !

D'ailleurs, si vous êtes tentées mais pas décidées à engraisser le grand capital, sachez que le tuto est accessible ici, gratuitement.

Pussy Power !

D'ailleurs, pour celles qui ont envie d'un peu de musique, écoutez donc ce petit opus que les moins de 20 ans gagneraient à connaître... Juste... garez les enfants anglophones ; explicit lyrics, comme dirait l'autre...

Posté par Laudette à 05:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

28 novembre 2017

Travailler du chapeau

Après mon étole irlandaise, allez savoir pourquoi, j'ai été prise d'une soudaine envie d'ouvrages vite faits, possédée par un besoin irrépressible de me lancer dans des micro-créations finies en une soirée, mettables dès le lendemain matin...

Or, quel est l'accessoire de la saison le plus susceptible d'être réalisé en un rien de temps ?

Le Headband !

Ma dernière crise en date est donc la "headband crisis", qui a culminé à la fin des vacances de Toussaint lorsque, revenant sur Auch et persuadée d'avoir "quelque part" (mot magique) un tuto facile pour tricoter un tour de tête en laine trop beau, j'ai mis à sac mon bureau, épluché tous mes catalogues Phildar sans retrouver la moindre trace du pattern en question que je revoyais pourtant très nettement, illustré d'une photo de headband en laine mohair fushia.

Dégoûtée, hagarde, j'ai filé sur Ravelry afin d'écumer le site à la recherche du graal, et après avoir constaté qu'il y a des gens qui vendent 7 £ un pauvre tuto de bandeau au point mousse, j'ai enfin trouvé la preuve qu'il y a des filles très chouettes qui oeuvrent pour le bien de leurs semblables : ici.

Aussitôt vu, aussitôt fait ! J'ai converti le reste de laine de mon étole en headband, et constaté dans la foulée que j'avais confondu côtes 1/1 et jersey endroit... Ben oui, j'avais envie d'aller vite ! et du coup, ben... j'ai pas lu.

Bon. Le résultat est un début et la preuve qu'on peut, avec une demi pelote et pas de tête faire un joli bandeau pour mettre autour !!!

IMG_9733

IMG_9715

Momentanément calmée, j'ai entrepris de me tricoter un châle, et mon obsession pathologique s'est reportée sur la couture...

Ici, il me faut confesser que la folie du headband ne m'est pas venue seule. A la base, il y a la découverte sur IE d'une toute jeune petite marque de vêtements et d'accessoires conçus par une jeune femme qui créé et vend sur Albi, ce qui n'a pas manqué d'attirer mon attention et de déchaîner toute ma sympathie d'albigeoise exilée loin du centre du monde (oui, rien que ça...). Allez donc voir ici, sur Tictail, les créations de l'Atelier d'Amarante, vous comprendrez ce que je veux dire. Avec ses photos souvent prises dans le cloître Saint-Salvy, la créatrice présente des headbands colorés et charmants ultra confortables, des pochettes mignonnes comme tout et des blouses charmantes.

On s'en doute, j'ai craqué. J'ai acheté un headband, minimum le plus confortable du monde, et qui, inexplicablement, n'est pas encore sold out (j'dis ça, j'dis rien...). Le voici, sur la bête qui grimace de joie.

IMG_9718

Seulement voilà. Je suis un mauvais sujet...

A peine acheté, le headband me disait des trucs à l'oreille :"Regarde comme je suis fait...", "Tu ne feras pas si bien, Souillon, mais tu pourrais essayer...", "Bouge ton anatomie et sors ton mètre ruban, allez ! Faut te le répéter, ou quoi ! Tu as un reste de wax qui traine, trop petit pour quoi que ce soit d'autre !!!", "Lève toi et couds, feignâsse !!!". Oui, c'est un headband qui cause rude.

J'ai donc obtempéré, mesuré, coupé, cousu, et, tout inclus y compris la flemme à la perspective de faire à manger, un coma devant les oiseaux qui picorent et deux coups de fil, en quelques dizaines de minutes, j'avais ça :

IMG_9760

 

IMG_9756

(oui, c'est flou, mais je n'ai pas réussi à faire mieux...)

Les images rendent peu hommage à cette cousette réussie à moindres frais. En vrai, il est très bien, ce headband, presque aussi bien que le modèle quoique moins confortable.

J'ai donc la ferme intention de continuer dans le headband, mais je vais revenir à la laine et convertir, dans les règles de l'art, cette fois, d'autres pelotes isolées. Concernant ce modèle en tissu, je n'en donnerai pas les mesures parce que ce serait voler un secret de fabrication. Si vous avez envie d'en réaliser un, il faudra d'abord aller en acheter un auprès de l'Atelier Amarante, sans qui je n'aurais pas fait le mien, et sans qui le monde serait un peu moins beau ! 

Faites vous plaisir, quoi... Noël bien ordonné commence par soi-même. Ou un truc dans le genre !

Posté par Laudette à 05:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 novembre 2017

Affronter les astres, défier un méréore

Lorsque La marque de patron Aime comme Marie a lancé son premier jeu de "couture à l'aveugle" (il s'agissait d'acheter un patron sans l'avoir vu et de recevoir des instructions pour une réalisation surprise pas à pas) je n'ai pas participé : pas le temps, une vague méfiance, l'envie de ne pas m'encombrer. Lorsque j'ai découvert la robe, au coeur du projet, je me suis maudite : Aime comme Météore était juste magnifique ! La coupe droite mais galbée, pleine d'originalité dans les découpes rondes, m'a épatée. J'ai illico foncé sur le site dans l'espoir de l'achetermais le patron était sold out, et il l'est resté longtemps...

Il y a un an à peu près,j'ai enfin pu l'acheter et commencer la longue phase des doutes et des hésitations. Quel tissu ? Quand ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas ? Qu'est-ce qu'on mange ?

Bref, ça a duré. 

Avant les vacances de Toussaint, dans un grand élan, j'ai taillé la robe (dont le patron était décalqué depuis des lustres) dans un tencel qui avait lui-même changé de destination dix fois. Je suis partie en vacances, revenue. L'annonce d'une inspection m'a fauchée en plein vol (la troisième en deux ans...non, je n'ai pas modu d'élèves -ni de parents d'élèves- pour avoir droit à un tel traitement de faveur, j'ai juste réussi un concours, gagné le droit à une visite de validation suivie d'une d'encouragement - je ne plaisante pas- et ce coup ci, c'est une vraie inspection... attendue depuis 2003. No comment.), mon quotidien a fait le reste.

J'ai fini la robe ce wek-end.

IMG_9742

Comme on le constate, je l'ai modifiée pour l'adapter à la morne saison : je lui ai collé des manches longues. Je maintiensque c'est une bonne idée si ce n'est que la pression exercée par la longueur des bras tiraille plus sur le haut de la robe que dans une version à manches courtes, de sorte queje ne suis pas à l'aise du buste... Je suis un peu engoncée.

IMG_9745

IMG_9751

 

Sinon, le modèle est original (je trouve) ; on sort des robes vues partour avec des variantes minimes. le montage est bien présenté (c'est une bucheronne qui parle!). Je regrette juste de n'avoir pas viré la fermeture éclair, inutile car la robe passe facilement par la tête bien que j'aie opté pour la version ajustée, et qui tire sur mon tissu très fluide.

IMG_9750

 La photo ne rend pas hommage au montage des côtés mais je le jure à la face du monde,mon angle est très très bien ! 

IMG_9747

IMG_9749

 

Mon seul doute, en fait, réside dans la longueur : j'ai perdu l'habitude des robes courtes depuis quatre ou cinq ans. Je ne m'y sens plus à ma place, je m'y trouve déguisée. Question d'âge, de fonction, de besoin d'être à l'aise pour faire face ?Mystère... Je verrai donc si je la porte...

IMG_9743

Posté par Laudette à 05:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


15 novembre 2017

Se réchauffer en Irlande...

... avec l'étole Dublin dont le pattern est accessible gratuitement sur Ravelry.

IMG_9731

Depuis mon pull phildar, dernier boulet en date, j'aspirais à tricoter du simple, du droit, mais aussi du gratifiant, c'est à dire du qui avance et fait de l'effet. Or, si je porte peu de  pulls fantaisie, je raffole de tout ce qui est châle, étole, écharpe, mes cervicales ayant un besoin pathologique de chaleur. Après avoir hésité, j'ai choisi de convertir la laine du gilet de la Droguerie tricoté il y a longtemps, jamais porté et impitoyablement défait par Janine, en étole à torsades ! La torsade, ça fait de l'effet, c'est facile, et ça vous confirme que vous avancez, ce qui n'est pas rien quand vous vous lancez dans un ouvrage qui mesurera 1 m. 50 de long avant blocage, sur quarante de large.

IMG_9724

IMG_9726

Au final, l'ouvrage a été long, très long, mais simple à réaliser. Je me permettrai une seule remarque : le tuto est très bien, mais il me semble qu'il ne faut pas répéter les 10 rangs de la torsade centrale pour prolonger le motif mais uniquement les rangs 3 à 10 afin d'éviter une sorte de fixation sur quatre rangs, peu visible mais pas franchement nécessaire.

IMG_9730

La laine s'est bien comportée. J'ai pu ajouter à celle du gilet deux pelotes surnuméraires qui hantaient le placard à trucs. 

IMG_9729

Le blocage me laisse comme toujours perplexe quand il s'agit de tricot. J'ai eu beau mettre beaucoup d'épingles tout le long, ça fait des vagues, des pointes disgracieuses... Cela dit, l'ouvrage est souple et doux, beaucoup plus agréable dans l'ensemble... Et puis... les températures peuvent baisser ! Je ne crains plus rien.

 

 

Posté par Laudette à 05:21 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

02 novembre 2017

Se faire une copine...

Je n'avais pas besoin d'elle, je ne la cherchais pas, et elle s'est présentée, là, chez Emmaüs.

J'ai tenté de résister mais mon mari l'a achetée.

Il s'agit d'une Singer 401 G13.

Cette merveille que je ne parviens pas à dater, mais dont la notice a un méchant air vintage façon années 50, propose une gamme de points terriblement étendue, avec des fantaisies, un point qui fronce ou plisse, un qui vous place un biais et le coud à la fois... Elle est prévue pour coudre à l'aiguille double, c'est à dire avec deux aiguilles enfilées côte à côte ! 

Je croise les doigts pour qu'avec un moteur d'époque et un mécanisme tout en métal, elle veuille bien s'avaler des épaisseurs, du cuir... En attendant, ses engrenages dégagent une bonne odeur de gras et de métal chaud. Bon sang, je crois que je comprends ce que ressent un biker !

IMG_9679

IMG_9680

IMG_9683

IMG_9684

IMG_9689

Posté par Laudette à 22:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 octobre 2017

Wax -er le top I am Joy

Tout est dit dans le titre, ou presque.

Avant de me lancer dans du plus ambitieux, j'ai eu envie d'utiliser un reste de wax, mon préféré (les "yeux-fleurs"), dont l'essentiel a été cousu en robe Ivy l'été dernier. Mon choix s'est porté sur le top I am Joy, peu gourmand en métrage et facile à coudre comme à porter, comme j'avais pu l'expérimenter avec mon premier, en vichy rose.

Pour celui-là, j'ai fait une croix sur les raccords, infaisables avec le peu de matière qui me restait. Mais je suis quand même contente du résultat, tant il est vrai que la technique est nécessaire, mais que parfois, le charme d'un ouvrage n'est pas (heureusement pour moi) dans la perfection de sa réalisation !

Place aux photos :

IMG_9656

IMG_9676

IMG_9657

 

IMG_9659

IMG_9664

IMG_9667

IMG_9670

IMG_9673

 

De ce wax, il ne reste que des lambeaux ! Je vais voir si je ne pourrais pas en tirer encore une mini pochette, une ou deux broches... Oui, cela tourne à l'idolâtrie, je sais.

Mais bon. Jedevrais m'en sortir, j'ai racheté du wax, il y a peu, et c'est un autre modèle. La désintox est peut-être au bout du chemin !

Posté par Laudette à 05:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2017

Aimer la nature

Je ne suis pas rancunière. Même si Dame Nature a oublié de me faire des yeux d'une taille normale, d'aligner mes dents et de me doter d'une peau qui veuille bien jouer son rôle sans rougir, peler et s'enflammer à la moinbdre contrariété, je l'aime bien, parfois...

Primo, quand elle me gratifie de visites inattendues :

IMG_9599

(On ne le dirait pas mais cet individu qui prend la pose est à un mètre de la porte fenêtre du salon.)

Deuxio, quand elle fournit le plaisir des yeux et du palais :

IMG_9609

 

Tercio, quand elle me fait des surprises:

  • avant

IMG_8856

 

  • après !

IMG_20171015_142541

Allez ! La vie n'est pas totalement vacharde.

Posté par Laudette à 09:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

19 octobre 2017

Passer inaperçue...

IMG_9651

Je crois que cela se passe de commentaire...

En digne fille spirituelle de Mado la Niçoise, je ne pouvais faire moins qu'adopter une tenue toute en discrétion, faite pour raser les murs, se fondre dans la masse, bref, rentrer dans le rang !

Encore une fois, j'ai opté pour du wax (et, du coup, je suis à court !!!) et un patron de La Maison Victor. Il s'agit de la jupe Dolorès qui m'avait tapé dans l'oeil dès le premier feuiiletage du numéro de l'été dernier.

Sans les poches (pas envie de me faire suer. CQFD), c'est un modèle déconcertant de rapidité... si on trouve sa taille.

En effet, je fais face depuis trois jours à un authentique mystère. (Roulement de tambour, tonnerre, éclairs) Par le passé il m'avait semblé que la Maison Victor taillait grand. J'ai des souvenirs douloureux de robes gigantesques.. Non, pas de lien, non. Aussi, l'été dernier ai-je décalqué mon patron de top Malia en 34. Bien mal m'en a pris puisqu'il s'est révélé serré-serré. Des habituées de la Maison ont alors eu la bonté de me faire connaitre mon erreur : LMV taillait pile poil. Consciente de mes limites (oh oui... douloureusement confiante...) j'ai donc coupé le bandeau de taille de ma Dol' (oui, on est copines, je lui ai troussé un diminutif affectueux.) en 36, mais les panneaux de la jupe en 34 car le wax est toujours plus épais et rigide qu'il n'y parait et on se retrouve vite dans un pouf si on ne réduit pas précautionneusement tout ce qui peut bouffer, gonfler, citrouiller. Or, lors du premier essayage, je pouvais enfiler ma jupe avec une bouée canard autour de la taille et boutonner à l'aise la ceinture.

Damned. J'ai dû tout redémonter, refaire des fronces puisque j'avais enlevé les fils de montage dans un élan d'enthousiasme parfaitement hors de propos, et retailler le bandeau de la taille. En 34, ça va mieux, mais j'ai de la place, sachant que les photos qui suivent viennent d'être prises après un repas indien chez ma copine Rachel qui fait le curry de poisson comme personne et qui ne se satisfait que si ses invités se reservent deux fois et saucent leur assiette ! Pourquoi est-ce que ça baille sur le bidou ?! Je veux bien qu'on m'explique ce que c'est que cette sinistre histoire... 

Allez, en attendant, voilà l'objet du délit :

IMG_9637

IMG_9638

IMG_9643

IMG_9646

 (Pour l'occasion, j'ai fait péter les talons jamais portés en vrai...)

Me voilà donc parée pour les derniers jours de soleil. De toutes façons, ici, ces jours ci, tout le monde porte des lunettes de soleil. Aucun risque de claquage de rétine !

(Et si quelqu'un veut venir mettre un coup de chiffon au miroir, on peut s'arranger.)

Posté par Laudette à 05:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,