Aux fils de Lau

04 mai 2021

Arrêter avec Cabrel...

Lorsque j'étais étudiante, je connaissais une fille, Fanny, une amie d'amie, qui avait une lecture particulière d'un texte de Cabrel... Un soir où notre état nous autorisait ce genre de conversation, elle nous avait fait partager la vision qui s'imposait à elle lorsqu'elle entendait : "T'es tout seul au fond de l'espace / Y a personne devant..." Pour elle , l'image qui lui venait était celle d'une personne bloquée sur la banquette arrière d'un Renault Espace lancé à toutes blindes, sans pilote ni co-pilote. On avait ri, et je pense à Fanny que j'ai pas vue depuis plus de 25 ans, à chaque fois que j'entends ce morceau.

Ces jours-ci, c'était une autre chanson qui me trottait dans la tête, à peine remaniée :

"Et ça continue Anker et Anker, 

C'est que le début d'Anker, d'Anker"...

Oui, après deux mois d'efforts, je viens de boucler mon pull Anker de Petite Knit, dont le tuto figurait dans le numéro de janvier-février 2021 de La Maison Victor. Si le reste de l'offre me laissait plus ou moins de marbre, le pull Anker m'a aussitôt enthousiasmée.

Je me suis lancée avec une laine achetée en solde sur le site de Phildar, de la Phil Diamant, coloris Canard.

Anker est mon premier Top Down et le projet de ne faire AUCUNE couture à la fin n'a pas été pour rien dans ma motivation. Et je confirme : c'est un bonheur !

Le plastron fantaisie a été sympa à tricoter. La suite, en revanche, que j'imaginais rapide a été interminable. Et que dire des manches qui devaient, dans mon esprit, aller vite ? Dans ma hâte d'en finir, j'ai même oublié les diminutions de ces foutues manches qui sont, du coup, trop larges.

La laine, quant à elle, m'a beaucoup déçue : à peine tricoté, le pull bouloche déjà ! J'avais pourtant pris la précaution de travailler en gardant le pull sur l'envers afin que l'endroit  ne frotte pas sur mes genoux pendant que je tricotais... Bref, je déconseille formellement de fil du haut de ma maigre compétence d'amateur acariâtre !

Place aux photos :

IMG_3645

IMG_3652

IMG_3653

IMG_3649

IMG_3655

Posté par Laudette à 13:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


28 avril 2021

Se réincarner en Poulette

Le titre est moyen mais transparent.

J'ai enfin cousu ma version 1 de la robe Poulette de chez Cousette. Le patron était dans le stock depuis l'été dernier, pas encore assemblé. C'est l'idée d'utiliser un petit tissu acheté chez Laine et Tissus, à Albi, l'été dernier aussi, (tissu que j'avais fini par prendre pour une erreur de casting) qui a donné l'impulsion. Il s'agit d'un petit coton premier prix, de ceux que l'on vend pour des masques, des sacs à tarte, des petites créas pas chères. A ce titre, il est sans doute trouvable ailleurs assez facilement. En vérité, je supporte de plus en plus mal la viscose. je crois que j'ai fait une overdose, ou trop suivi les fils de discussion sur Thread & Needle, sur le sujet des tissus qui polluent. Passons. J'avais envie de coudre du coton, un truc sur lequel on peut tracer sans qu'une ligne droite, après un mouvement du tissu, ne dessine un cours d'eau en plaine !

Au final, je suis contente de mon tissu qui s'est bien comporté et donne un résultat rétro charmant. Evidemment, il n'a pas le "plombé" de la viscose, mais c'était un super choix pour aborder ce patron que je referai sans nul doute, si possible sans revenir vers du synthétique, à moins qu'il ne devienne vital de vider le stock, encore terrifiant, de viscose lurex engrangée il y a deux ans. Misère...

Le patron, pour le reste, est super. Tout tombe juste. J'ai seulement eu du mal avec les poches à rabat. Une fois retourné le petit revers charmant, la marge de couture du devant et celle de la poche placée contre le devant se retournaient vers l'intérieur, ce qui n'était pas pratique pour les assembler avec le dos, et avec le haut... J'ai passé un moment à me demander s'il fallait entailler la marge de couture sous la poche ou déplier délicatement la marge autant que c'était possible et miser sur la couture pour cacher un repli progressif intempestif. Personne, sur internet, ne semblait s'être posé cette épineuse question, ce qui m'a fait vivre un grand moment de solitude (mais d'excellentes couturières ont viré le petit rabat, ce qui est louche, quand même...). J'ai misé finalement sur la dernière option et je n'ai pas de regrets.

Voilà donc la chose, impossible à photographier avec la lumière pourrie que nous avons depuis deux jours...

IMG_3629

IMG_3637

IMG_3636

IMG_3635

IMG_3640

Le résultat me plait bien et je porterai cette robe. Mais :

  • la taille en dessous n'aurait-elle pas suffi ? Il faut savoit que sans ceinture, c'est moche, vague.
  • un coton plus souple aurait été préférable

L'envie de coudre est donc revenue. J'ai craqué (et envoyé mes voeux par dessus les moulins. Soupir.) sur deux patrons Anne Kerdiles (faiblesse devant la promo... quand tu nous tiens...), un papercut, le premier de ma vie, et un nombre honteux de publications en kiosque. Pour autant, il FAUT que je vienne à bout de mon pull Anker et cela ne se fera jamais (frisson d'horreur) si je ne consacre pas quelques soirées à tricoter... Il me faut avancer et finir la deuxième manche, sachant que j'ai fait une boulette irrécupérable sur la première. J'ai oublié les diminutions et je vais me retrouver avec deux papattes d'ours. Vert, l'ours....

Allez. J'y retourne, et comme je ne fais jamais ce que je prévois, il est bien possible que je décalque une blouse Super Bison ! On verra.

Posté par Laudette à 05:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

17 avril 2021

Coiffer Sainte Catherine

Hors saison et hors de propos !

La Sainte Catherine est une fête qui se célèbre le 25 Novembre et qui rend hommage à la Sainte patronne des jeunes filles vierges. A cette date, on affuble, en un hommage vachard comme la tradition en a le secret, les vierges de 25 ans d'un chapeau jaune et vert. Cette pratique a encore cours dans certains grands magasins parisiens où chaque rayon conçoit un chapeau pour sa célibataire (on oublie la virginité, hein ?!) de 25 ans. Celle-ci le porte toute la journée et un prix est décerné le soir à la plus belle, au terme d'un vote. J'avais vu un sujet à la télé il y a un an ou deux (ou trois ?! bon sang que ça passe vite...)

Aujourd'hui, je n'ai plus 25 ans (bientôt le double...pffff...), je suis mariée, mais je viens de me coudre une blouse Catherinette de chez Cousette !

J'avais acheté ce patron l'été dernier, comme si ma vie en dépendait...avec la robe Poulette et la combi Juliette ! Il était temps que je m'y mette... ça rime ! Passons.

J'ai donc réalisé une Catherinette dans un bout de voile acheté il y a dix ans peut-être chez Indigotex. Cet achat, c'est l'histoire d'un malentendu... En ligne, le coupon ressemblait à un Liberty mais n'en était clairement pas un, d'où le prix, très bas. Quelle n'avait pas été ma déception en découvrant que le voile était transparent (sans blagues !!!) et qu'au toucher, il était un peu rèche !

Retoqué jour après jour, le coupon a été oublié dix ans. Il était donc le candidat idéal pour un test !

J'ai opté pour la version avec manches longues et je suis très contente de mon résultat, même si le tissu n'est pas top à porter, et s'il rend moins bien que des rayures, avec ce modèle délicieux à travailler. Non sans  avoir envisagé des pressions, par pure flemme, j'ai opté pour des boutons vintage après qu'une voix (celle du bon sens, certainement) m'ait intimé l'ordre d'arrêter les conneries. J'ai bien fait.

Voilà la chose.

 

IMG_3621

IMG_3618

IMG_3611

IMG_3613

IMG_3622

Il me faudra envisager un petit top à bretelles sous cette blouse car hors de la chambre, elle n'est pas tout à fait mettable ! Mais sinon, la toile est validée et elle accède même au rang de vêtement. Je vais peut-être tenter une version à maches courtes, à carreaux, mais je voudrais, avant, assembler le PDF de la robe Poulette pour laquelle j'ai le tissu test idéal. Ce serait déjà fait si je ne consommais pas une part essentielle de mon temps libre à avancer à pas d'escargot mon pull Anker !

Posté par Laudette à 04:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

06 avril 2021

Accommoder les restes 4

Parfois, je me demande pourquoi je ne couds pas que dans des chutes...

Il y a peu, j'ai fait une razzia de journaux couture, comme cela m'arrive de temps en temps. Une fois n'est pas coutume, j'ai acheté J'aime Créer parce que le numéro spécial m'avait attiré l'oeil, notamment pour la petite robe verte de la couverture. Le modèle manque furieusement d'imagination,mais j'ai un faible pour ces petites robes qui semblent aussi faciles à coudre qu'à porter. A l'intérieur, le top Fleury, de Vestiaire Eponyme, m'a interpelée et je dois avouer qu'après quelques semaines de délai, c'est ce modèle qui me trottait dans la tête.

Avant hier, j'ai décidé de le tenter, mais avec un tissu "perdu", un rogaton, une chute improbable... Or, j'avais de côté, un bout de wax de chez Vlisco (quand même...) utilisé pour un pantalon jamais porté (forcément...) et une jupe usée jusqu'à la corde tellement je l'ai assortie avec tout (allez comprendre !). Le morceau qui restait, informe, était voué à l'expérimentation. Voilà qui tombait bien !

J'ai taillé, tout utilisé, vu que les deux liens qui font le tour de la taille sont longs et larges, ce qui pompe une quantité de tissu qui aurait bien pu me faire renoncer à ce coupon, si j'avais pris conscience plus tôt de la chose ! J'avoue que ça aurait été dommage, parce que pour une fois, le résultat me plait au delà de la mesure... Jugez plutôt.

IMG_3607

IMG_3603

IMG_3600

Que dire si ce n'est que ce top est mieux que ce que j'imaginais ! Je n'avais pas soupçonné l'effet des épaules qui couvrent le haut du bras et structurent l'ensemble... Je crois que je suis aveugle, parfois... Et puis ce wax est juste fait pour ce modèle. Bon, il n'y a aucun raccord aux épaules ni sur les côtés, mais peu importe : il fallait faire un choix !

Voilà ! J'ai honte. Je suis contente de moi... Je vais porter ce haut tout l'été, et peut-être essayer de le décliner en robe, mais il me faudra travailler le bas façon "crayon", avec une fente devant... J'ai deux tissus qui postulent pour une tentative, sans parler d'un wax adorable acheté une misère sur Vinted !

C'est dingue ce que le confinement commence bien. Allez, je m'en vais de ce pas corriger des dictées pour essayer de me calmer.

Posté par Laudette à 04:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 avril 2021

Avoir la blouse du confinement

Comme une impression d'être saoule.

Comme quand on a conduit en fin de journée, fin juin, face au soleil, et qu'on arrive décalquée.

Comme une sensation d'erreur.

Je sors de cours et j'ai calé avec mes classes un improbable programme supposé nous permettre de nous retrouver dans un mois sans avoir perdu trop de temps, sans avoir décroché, et sans nous être vus ! Il a fallu trouver, entre 20 heures 30, hier et ce matin huit heures les supports, les travaux permettant ce travail d'équilibriste, en cohérence avec ce que nous faisions en classe et en dosant la charge de travail.

Aujoud'hui, les élèves étaient trop familiers du fait de la date qui leur donnait envie de me coller des trucs dans le dos, trop agités (les 6°), presque affectueux et sentimentaux (les 3°). Les adultes, stupéfaits, en oubliaient de se plaindre et y allaient de leur blague résignée, absurde parfois.

Demain, il fera jour.

Hier, juste avant l'annonce, j'avais fini ma blouse Rozan, issue du dernier Fibre Mood. Cette blouse, je l'avais repérée dès l'achat du journal et j'ai reluqué toutes lesversions accessibles sur Insta. Il m'a fallu du temps pour la coudre, à cause d'un boulet tricot qui m'occupe chaque seconde de libre (pour avancer à la vitesse d'un âne qui recule. Formule de ma grand-mère).

La viscose choisie (ou du polyester... sais plus) sort du stock, d'un achat inconsidéré comme je tente de ne plus en faire. La matière, modeste, est jolie du fait d'un motif lumineux, mais assez casse pieds à travailler. On ne m'y reprendra pas. J'espère.

Rozan est finie. Elle est mignonne mais l'encolure plisse un peu ce qui ne manque pas de m'agacer. J'avais voulu éviter le coton en raison du risque d'effet parachute ouvert, et je regrette presque. On verra si je bisse ou pas... 

Ah oui, et dernière concession à la flemme et au manque de temps conjugués, j'ai posé des pressions et économisé des boutonnières et des boutons. Au final, le résultat acidulé me plait.

IMG_3590

IMG_3591

IMG_3593

IMG_3594

IMG_3595

Bon ben... espérons que ce nouveau confinement ne va pas totalement saper la créativité !

Et parce que le confinement, c'est la classe, une dernière photo avec les chaussons qui vont bien.

IMG_3596

Courage à toutes, hauts les coeurs !

Y arrivarem !*

(comme on dit chez moi)

 

*on va y arriver !

Posté par Laudette à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


09 mars 2021

Refaire pousser le Liseron

C'est le printemps !!! Bon. Presque.

Légalement, nous n'y sommes pas. Dans les coeurs, c'est pas tout à fait ça. Mais niveau Météo, ici, dans le Gers, ça a bougé : les jardins sont en fleurs, les bourgeons grossissent voir éclatent, les insectes volants sont de retour et à 5 heures, les oiseaux s'égosillent... J'y crois.

Alors j'ai enfin donné suite à un projet en germe depuis des mois : j'ai cousu mon Liseron (le troisième) en Liberty.

Le voilà :

IMG_3572

IMG_3574

IMG_3571

IMG_3569

Le résultat est conforme, les photos nulles mais je n'avais que peu de temps pour les réaliser et la luminosité, ce jour là, était médiocre. J'ai progressé depuis ma première version, mais pas forcément égalé la deuxième (ce qui me fout un peu les boules, rapport au tissu reçu en cadeau d'anniversaire, et super beau, quand même). Cette fois, je trouve mes surpiqures pas assez droites (certaines) voir approximatives... Mon aiguille, je l'ai réalisé après, était usée et j'ai perdu en précision. Et puis je crois qu'à mon rythme, pas très vite, donc, je commence à monter en exigence. 

Petit hic plus gênant, cette version me semble un peu étroite à la carrure. Il y a comme un pli horizontal entre la pointe des deux épaules... Je ne comprends pas comment j'au pu prendre des épaules sans rien faire pour ça ! Le patron est le même que dans les deux autres versions : est-ce le tissu qui "serre" ? Mystère.

Posté par Laudette à 05:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 février 2021

En finir avec cette histoire de bonnets à répétition

Oui, je viens de traverser une grave crise : j'ai tricoté des bonnets, des bonnets... et pour finir, des bérets.

Il n'y a rien de tel pour liquider de vieilles pelotes isolées et s'occuper les doigts en réussissant à boucler un ouvrage en deux ou trois soirées... Le risque, c'est de perdre la tête. Ce qui serait balot, vue la situation !

Bref, après avoir passé en revue tout un bouquin de la Droguerie, j'ai cherché de la variété sur Ravelry où j'ai, comme toujours, pris la rocade vers les gratuits de chez Drops. Certains finissent toutes leurs virées dans le même bistrot, moi c'est sur le même site de tricot !

J'y ai trouvé un tuto formidablement facile et agréable qui vous transforme en vitesse une pelote de Mélody Drops en béret. Il reste même de quoi coudre un pull à Barbie ! Grâce à Dieu, je n'ai pas de poupée mannequin, et j'ai épuisé mon stock de Mélody Drops (j'avais trouvé des pelotes isolées à 2€50 pièce, chez Fifi Jolipois, avant que la boutique ne mette un terme à ses activités tricotières).

Voilà donc mes bérets à deux euros cinquante :

Le premier, bleu nuage tirant sur le gris, est un peu grand. Il suit les explications  la lettre et comme j'ai une toute petite tête...

IMG_3551

IMG_3552

IMG_3557

IMG_3546

IMG_3545

 

Le rose me va mieux : j'ai réduit de moitié les rangs droits qui s'intercalent entre les augmentations et les diminutions.

IMG_3558

IMG_3559

IMG_3560

IMG_3564

 

Voilà. Je vais pouvoir arrêter les bêtises, d'autant qu'ici, il a fait 20°C en début de semaine et malgré un petit retour du froid et des gelées, j'ai bien peur que tout cet équipement ne serve pas avant des mois. Faut-il s'en plaindre ?!

En attendant, j'ai quand même cousu un peu, sans grande originalité, une chemise que je montrerai vite. Et puis Fibre Mood est sorti et j'ai du papier à patron qui frémit...

Posté par Laudette à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2021

Compléter la liste.

Avec un bonnet !!!

Oui, je sais, cela frise l'obsession pathologique, d'autant que mon nouveau couvre chef sort du même livre : Week-ends entre Filles de la Droguerie.

Cette fois, je suis allée au plus simple : le bonnet droit, côtes et Jersey, du début du bouquin, faisable par un gnou, pattes attachées dans le dos. Minimum. Il s'agissait, dans le cadre de la vaste opération locale "Vide tes Petits Stocks" afin de de dégager de la place pour des gros, de liquider deux pauvres petoles de laine Islande de chez Phildar, un fil qui n'existe peut-être même plus, et qui avait servi, il y a des lustres, à réaliser un très beau pull irlandais pour Monsieur. Celui-ci doit être visible dans la galerie (pas à jour, d'ailleurs) mais plus en article car une dispute particulièrement spectaculaire m'avait vu effacer tous les posts dans lesquels ma moitié était visible. Freud, si tu nous écoutes...

Donc, en deux soirées courtes, j'ai dégagé mes deux pelotes et tricoté ça :

IMG_3528

IMG_3529

IMG_3530

IMG_3532

IMG_3534

 

J'ai utilisé les aiguilles circulaires et moins de 65 m de fil tricoté en 8 et 9. Bref, c'était le rêve, d'autant qu'au final, le bonnet de va ! Je sais bien qu'on ne peut pas trop en juger sur ces photos, mais je vous promets que je n'ai pas, avec lui, la tronche d'oeuf que me font les autres !

Et sinon, en projet ? Oh ben... un béret destiné à écouler une pelote de Mélody Drops adoptée achetée pacec qu'elle était la dernière du lot et soldée 2€50 ! Mais... attention ! Variété !!! Ce sera un patron Drops !

 

Posté par Laudette à 13:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2021

Continuer avec les petits hauts de FibreMood

J'adore coudre des robes. Il me semble toujours qu'il s'agit là d'un vrai ouvrage, d'une couture d'ampleur qui veut dire quelque chose... 

Et puis il y a l'oeuvre d'une saison, le manteau... ou la veste... l'ouvrage qui fait de vous une authentique couturière amateur, avec de l'ambition et un beau brin d'expérience... Autant dire que le manteau, chez moi, le vrai, est en projet !

Et puis il y a les ouvrages utiles, ceux que je porte, à l'arrivée, avec plaisir,et que parfois même j'use ! Les petits hauts sont de ceux là.

Après un top Paris, tenté plus que réalisé, avec une chute de tissu rayé, j'ai cousu un haut Bonnie, toujours de chez Fibre Mood, dans une chute de lainage, celui là même utilisé pour une jupe midi vendue depuis en 10 minutes sur Vinted.

Le haut Bonnie m'a attiré l'oeil pour la fluidité des manches dont la ligne est simple et élégante, et pour le travail des poignets qui me rappelait furieusement un haut CDC acquis il y a longtemps et toujours autant aimé. Bref, l'enjeu était modeste car le top est simple, mais il pouvait produire son petit effet, et je me sentais de le porter souvent.

La réalisation s'est faite par étapes, faute de temps pour me poser mais a été rapide, si je mets bout à bout les deux ou trois petites soirées consacrées à tailler et monter. Le résultat me plait bien même si mon tissu, moins fluide que celui du journal, rend différemment.

Dernier regret : j'ai pris les photos avant d'avoir trempé mon top et de l'avoir repassé. Avec le recul, je me dis qu'il faudra vraiment que je me gendarme là dessus aussi.

(Et sur le lavage du miroir, aussi, je sais !)

Place aux photos.

IMG_3492

IMG_3493

IMG_3503

IMG_3497

IMG_3519

 

Sous un autre angle, enfin, presque...

IMG_3498

IMG_3506

IMG_3508

IMG_3512

IMG_3521

 

Je valide le top Bonnie ! Je ne sais pas si je bisserai, mais clairement, je le conseille aux incrédules.

Posté par Laudette à 04:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2021

Rendre hommage à la capitale...

En bonne fille du Sud-Ouest dont l'accent est systématiquement moqué dans les médias, j'étais peu disposée à aimer Paris et ses "beaux" esprits... Plus proche, géographiquement de Barcelone, et parce que des opportunités m'avaient fait découvrir Rome avant Lutèce, je n'étais pas attirée par la capitale.

Et puis nous avons été amenés à y monter, à y chercher un logement étudiant, à y déambuler, et je dois avouer que je me suis laissé charmer. Paris, c'est dix villes en une, c'est le télescopage d'époques, de gens, d'esthétiques, c'est plein de villages improbables cachés au milieu du reste. Le parisien est un et multiple et... terriblement méridional dans la façon qu'il a de parler fort (si si...), de s'étaler en terrasse à la première occasion, de se mêler de tout (il y aurait des anecdotes  raconter, vraiment !), de contourner tous les règlements avec une innocence pleine d'applomb qui fait plaisir à voir !

J'avoue. J'aime Paris. Je le dis parce que j'écris sous un pseudo. Ici, on ne dit pas ce genre de choses à voix haute ou on risque gros... J'exagère à peine ! (mais si, un peu, quand même...)

Inévitablement, je devais donc coudre le petit haut Paris issu du onzième numéro de Fibre Mood. Alors oui, c'est encore un haut croisé, porte feuille, même ! De ce fait, je l'avais un peu snobbé au premier feuilletage, puis j'en ai vu quelques versions, et il est passé naturellement dans la Toudoulist (c'est tellement plus mignon comme ça, trouvez pas ?!).

La question du tissu s'est posée et après quelques hypothèses,j'ai réalisé que je pouvais le tenter dans une chute de coton acheté en 2009 en Bretagne, à la braderie annuelle de PPMC. J'en avais déjà fait une robe bain de soleil avec un volant froncé taillé dans le biais, de sorte que le morceau restant avait une forme qui ne permettait pas grande fantaisie ! J'ai donc logiquement renoncé à faire des raccords aux épaules (les puristes brandiront leur crucifix avant de quitter la page, les yeux en sang...) et fait des finitions (tour d'encolure et fond) avec un biais crêpe acheté pour l'occasion.

Le résultat est sympa. La forme asymétrique du fond des manches me plait bien.

Voilà la chose.

IMG_3485

IMG_3483

IMG_3475

IMG_3480

IMG_3481

A plat, on voit mieux...

IMG_3488

IMG_3491

IMG_3490

 

Une fille sérieuse aurait qualifié ça de toile, mais moi, je risque fort de porter ce haut !

En attendant, il me faut monter un autre top issudu numéro 12, taillé et mis de côté... A suivre.

Posté par Laudette à 05:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :