Aux fils de Lau

20 avril 2014

Battre un record...

... celui de la chemise passepoilée la plus lente à venir de toute l'histoire de la couture amateur !

Oui, je vous montre aujourd'hui ma chemise passepoilée, c'est à dire ce must have d'il y a bien 4 ou 5 ans. Bon, mais ici, une pause s'impose (oui, encore une !) philosophique, la pause: courir après la mode est vain, quant à la devancer, ce n'est que s'offir un plaisir très passager et le désarroi de se voir rattraper puis dépasser par la tendance. Mieux vaut s'en balancer, tout bonnement.

Ce qui est plus grave, c'est que j'ai acheté ce tissu il y a au moins trois ans, décidé de le convertir en chemise il y a deux ans... commencé à tailler il y a deux mois, fini les boutonnières il y a une semaine, pour achever la couture des boutons hier soir ! Mais j'ai une excuse : je déteste coudre les boutons. Et puis je suis allée de crise de doute en crise de flemme et de pas le temps. Ajoutez à ça que j'ai troussé une pochette en cuir, un Datura entre temps, et commencé un inénarrable ouvrage au crochet pour mes parents (que je ne vous montrerai peut-être pas d'ailleurs...). Bon, et la chemise ?

Ben la voilà :

IMG_7077

IMG_7084

IMG_7071

Le Liberty Lifestyle vient d'Ici, le passepoil noir de chez ma mercière (qui va bientôt fermer... déprime...). Le modèle est celui de la Mythique de Marie, qu'on ne présente plus.

J'avoue avoir été ralentie par les poignets que je voulais éviter de foirer, et qu'au final, j'ai faits à toute vitesse, un soir où j'ai bien senti que cet en-cours allait sédimenter à force d'attendre. On ne se refait pas...

IMG_7076

IMG_7081

J'ai passepoilé l'empiècement du dos, avec une certaine régularité...

IMG_7091

J'ai même fait des finitions à la main... Suis-je bien moi ?!

IMG_7090

Au final, je suis plutôt satisfaite, ce qui est déjà une fin en soi. Le problème, c'est que je ne sais trop quoi coudre maintenant... En fait, sur la longue période où j'ai glandé sur ma Mythique, j'ai nourri plein de projets qui se sont succédés dans mon esprit, au point qu'il n'en reste plus rien. Et puis je suis victime d'un étrange syndrome : tout coupon de tissu me semble appelé à devenir une chemise, ce qui est proprement une catastrophe vu le temps qu'il me faut pour les concevoir...

IMG_7086

IMG_7087

Et sinon, concernant les gentils messages auxquels je n'ai pas répondu, sachez, les filles que je ne fais preuve ni de désinvolture ni de hauteur. Je suis juste victime de sabotage, que dis-je, de terrorisme : ma boite outlook refuse de s'ouvrir et me parle, lorsque j'essaie, dans une langue que je ne comprends pas (et que je soupçonne de ne pas exister...) Bref, je suis coincée pour répondre... Il y aurait bien une solution, pour certains messages, mais la manip' est très longue, et j'ai remis à plus tard.

Voilà, c'est dit !

Posté par Laudette à 12:21 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :


30 mars 2014

Gold is cold..

comme le dit Charlize dans la pub Dior...

But l'argent is sympa comme tout ! si si ! et c'est moi qui le dis.

Et je le prouve, même...

 

IMG_7057

 

En panne de couture (je tremble à l'idée de foirer les poignets de ma future chemise vu que je n'ai jamais plus de dix minutes consécutives à consacrer à la couture à moins de prendre le risque de coudre dans un état de sommeil éveillé profond), j'ai joué à enfiler des perles, ce qui constitue pour moi le remède miracle à la dépression.

Il me restait un bout de chaine en argent, des perles de toutes les tailles ou presque, et plus de fermoir en argent 925 pour me lancer dans les bracelets envisagés à l'automne. Du coup, j'ai fini le sautoir copié sur un site dont j'ai oublié la référence, et ajouté une bagouze molle charmante (mais ultra-pénible vu que les perles glissent sous le doigt au lieu de rester en place.GRRRRRRRR...)

 

IMG_7039

IMG_7048IMG_7050

IMG_7055

 

Cela donne un ensemble sympa, qui revient à 15 euros maxi ! Allez donc faire un tour chez Perles and Co : vous ferez du bien au petit commerce albigeois par la même occasion ! Merci pour eux.

Posté par Laudette à 16:11 - Commentaires [5] - Permalien [#]

04 mars 2014

Gagner du temps... ou en perdre !

Agacée par une erreur de montage dans ma créa-de-longue-haleine du moment, je bloque. Anxieuse à l'idée de foirer, je repousse le moment de défaire la couture des manches pour m'atteler à des poignets qui me foutent les jetons... Bref, tout est au point mort.

Ajoutez à cela des préoccupations d'ordres divers et vous aurez un topo homéopathique de mes angoisses dont le premier effet colatéral a été, comme toujours, d'ajourner toute couture.

J'ai néanmoins, à marches forcées, terminé un Datura coupé en septembre, puis rangé faute de fil assorti, de biais noir et d'envie de finir un truc plus du tout de saison. Il était, là, tout de suite, la victime idéale...

Je l'ai donc monté avec une satisfaction mitigée, comme on va le voir.

1) Les motifs de satisfaction

IMG_7029

IMG_7033

Primo, on reconnait un Datura. Et chez moi, sur ce plan là, c'est jamais gagné d'avance... non, pas de lien, n'insistez pas, les filles...

On reconnait même la découpe en triangles que je suppose - me gâtez pas mon plaisir - être la plus difficile des trois proposées.

Deuxio, mon assemblage de tissus est pas dégueu : mon voile de coton gris Etoffes des Héros s'entend avec le coton rétro de chez Les Fraises, et les petits riens noirs de je ne sais où font leur effet. Liens en haut à droite...

Tercio, c'est mon passepoil le mieux posé depuis mes débuts de massacreuse de chiffon : c'est bien simple, la pose est d'une régularité qui me perturbe...

IMG_7026

IMG_7027

Quatrièmement, le fond liquette est pas trop mal, même avant repassage (j'ai des raisons de n'avoir pas repassé, autres que ma flemme légendaire. Si si.).

IMG_7022

J'ai réussi à me photographier en débardeur sans que l'on voie le buisson ardent que j'ai sous chaque aisselle. En effet, je privilégie l'isolation bio et le développememnt durable des poils. CQFD.

Sans transition, donc :

2) Les points négatifs

Ce truc est trop court ! mais là, c'est pas ma faute. C'est toujours ça.

Ensuite, j'ai posé mes premières pressions. Mal. La première aurait dû être placée beaucoup plus haut.

IMG_7023

Grand moment de solitude : j'ai cru, jusqu'à la fin, ou presque, que ces rivets en plastique qui se posent d'un geste étaient de vraies pressions qui allaient s'ouvrir et se fermer... Juste, je voyais mal comment ce miracle était possible. Parfois, je me dis que je suis une fausse brune.

Tercio, et vrai problème : mon biais, au cou, est trop long et il gondole ! En fait, je n'ai pas vérifié la longueur : je l'ai posé à plat sans trop réfléchir, et le résultat est sans appel. Il faudra défaire et remonter tout ça. Plus je regarde les photos et plus je me dis que je ne devrais même pas publier ça, mais bon. Il y aura un erratum sous peu !

Visez donc :

IMG_7020

IMG_7031

Du coup, j'allais pas repasser un truc appelé à être défait... quand même ! Faut avoir des principes, dans la vie.

Posté par Laudette à 06:17 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2014

Chanter "J'veux du cuiiiiiiir..."

Aux prises avec une création qui demande du soin et de la persévérance (enfin, à mon niveau), je me défoule, lorsque la Mac me démange et qu'il est déraisonnable de toucher à des choses un peu délicates, en troussant à la hussarde des petites créas qui n'exigent pas que l'on entre avec elles en religion. Ahem... on va dire qu'il y en a...

Bref, j'ai enfin trouvé le temps de boucler ma petite pochette cuir et Liberty (un liberty que vous reverrez trèèèèèèèès bientôt sur une cousette de plus grande ampleur, donc... teasing de la mort...) et je n'en suis pas si mécontente que ça, ce qui se fête.

La voilà, la coquine : 

IMG_6958

IMG_6978

IMG_6962

Elle est réalisée dans un cuir souple et doux trouvé chez Toto... Bon, au même prix (20 €), place du Cap', j'aurais eu une jolie peau, et pas ce machin un peu mou, d'aspect froissé et très mal travaillé côté pile. Oui, par endroits, la finition est celle d'un cuir presque lisse, ailleurs, ça ressemble à du daim ! Seulement le monsieur de la place du Capitole ne tient son stand que le jour du marché, soit le mercredi... Et moi, le mercredi, j'ai 6° et 5° !

J'ai donc bravement travaillé ma peau côté face, ce qui n'est pas sans conséquences, comme on va le voir...

L'intérieur est réalisé en Liberty, un liberty pas cher, non signé, disponible encore ici. Je l'avais depuis longtemps, je ne pensais pas qu'il se trouverait dans une pochette, en fait, je pensais retrouver pour cet usage un morceau de coton rétro, celui de ma ceinture Obi, mais je crois bien l'avoir utilisé jusqu'à plus soif !!! Il ne m'en reste pas un confetti. Après avoir cherché, tourné, viré... Je me suis rendue à l'évidence : mon cuir couleur mastic voulait se marier avec cet imprimé cachemire gris foncé et avec rien d'autre. 

Une fois tout ça rassemblé, j'ai foncé chez la Poule (que je vénère donc toujours avec conviction) et relu le tuto de la "pochouette" ! 

Et j'ai foncé tête baissée avec l'objectif de ne pas gaspiller la moindre particule de cuir. Ben oui, quand même... Du coup, j'ai fabriqué un patron (un rectangle de papier !) de 29 sur 39, et j'ai cherché à le placer de la manière adéquate. En fait, j'étais étonnée d'arriver à un si grand rectangle... Dans mes calculs préalables, j'arrivais à un maximum plus modeste... mais je n'ai compris pourquoi qu'après avoir coupé (sinon, c'est pas drole...) : dans mon enthousiasme, j'ai juste oublié de placer mon patron à côté de ça :

IMG_6956

J'ignore si cette côte indique la taille de la peau, sa qualité, l'âge du fermier ou le numéro de portable de la vache, mais elle figure sur toutes les peaux que j'ai pu voir. J'avais soigneusement noté dans un coin de mon esprit que ce serait chiant contraignant de devoir tailler à côté parce que ça me faisait perdre pas mal de surface, en fait... mais bon ! J'y étais résolue... jusqu'à ce qu'au moment de tailler, je place mon papier en plein dessus avec la délicieuse impression d'avoir une place d'enfer... de quoi tailler une valise et un tipi d'indien. Vous imaginez ma tête lorsque j'ai retiré mon patron et vu la marque, bien visible en haut d'une pièce

La boulette... à ce stade, j'avais deux solutions : faire avec en donnant à la pochette un air un peu "industriel" ou planquer ça derrière un truc. Il y avait bien une troisième option (me bourrer la gueule au calva) mais elle me paraissait peu pertinente à moyen et long terme, j'ai alors réalisé que j'avais en stock des étiquette de chez Trois Fois Rien, la Petite Fabrique, offertes en cadeau par la créatrice du site, lors d'un achat. J'ai entamé des fouilles archéologiques dans mon placard à choses et, un miracle s'étant produit, j'ai remis la main dessus tout de suite.

Après avoir tergiversé, j'ai fini par coudre sur mon futur sac un énigmatique numéro 58, assorti d'une couronne, symbole royaliste assez tendance en ce moment si j'en crois les images vues dans les médias... Sait-on jamais... si les hordes d'abrutis fanatiques qui ont défilé ces jours-ci en beuglant des propos antisémites, et  royalistes - en un mot progressistes - prennent le pouvoir, je serai peut-être sauvée d'un auto da fé par ma pochette ! On n'est jamais trop prudente.

IMG_6981

IMG_6982

Un regret : j'ai cousu mon étiquette avant de faire la surpiqure de la fermeture, et c'est moche ! J'aurais dû la faire avant, voir ne pas faire de surpiqure... J'ai pensé la faire avec le pied à fermeture, pour être bien au bord, et ça a patiné ferme :

IMG_6983

Le mal était fait, j'ai eu peur de ce que je trouverais en défaisant, mais j'ai remis le pied normal (en métal) pour l'autre côté. En inclinant l'aiguille, c'était tout bon. GrrrrrrRRR...

IMG_6984

Après, il faudra que les douées m'expliquent comment on fait des "bouts de fermeture" montrables. Chez moi, c'est vraiment à la "vas-y-que-j'te-pousse".

IMG_6963

IMG_6964

C'est moche, hein...

Mais peu importe ! ma pochette est un peu grande, un peu molle, mais je l'aime ! On peut y rentrer facile un petit ordi, une tablette (je n'ai rien de tout ça, mais mon portable me fait des blagues de moins en moins droles, avis à lui... il se reconnaîtra, le bougre), un cahier... et avec la dragonne que j'ai voulu ajouter, elle a une touche qui me plait, justement parce qu'elle ne ressemble à rien. hé hé hé !!!

Pour la route, un peu de frime...

IMG_6968

IMG_6971

 

IMG_6977

IMG_6972

 

Posté par Laudette à 06:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

31 janvier 2014

Renouer...

... avec l'idée de défi, avec du collectif, donc, avec Deer & Doe (margré mon plantage Sureau entièrement de mon fait. Non, pas de lien, non...), avec mes habitudes expéditives (mais avais-je vraiment rompu, sur ce coup là ?...).

Bref, je rends ma copies sur le fil, mais je la rends : voilà mon tee-shirt Plantain !

IMG_6932

 

IMG_6939

Entendons-nous bien... Je rends ma copie sans aucune forme d'ambition : j'ai suivi le modèle à la lettre, sans y mettre quoi que ce soit de créatif. Mon projet était de réaliser le Plantain prévu ! Si j'étais bouffie de prétention, je me réfugierais même derrière Charles (Baudelaire) qui finit sa lettre-préface des Petits Poëmes en Prose sur ces mots : je "regarde comme le plus grand honneur du poëte d'accomplir juste ce qu'il a projeté de faire" mais ce serait me faire implicitement passer pour une créatrice débridée emportée par son génie créatif... On rigole, on rigole...

Non, en fait, ce modèle basique était l'occasion pour moi de m'astreindre à suivre à la lettre ce qui était prévu, sans changer la matière, la longueur,... et me retrouver à récupérer sauvagement mes inconséquences !

De ce point de vue là, l'objectif est presque atteint.

La coupe est respectée. Elle est, à ce propos, plus près du corps que ce que je pensais...

IMG_6942

IMG_6948

Pour le reste, j'ai fait mes premiers appliqués, aux coudes, et ça a été difficile : le point zigzag de ma chanteuse (Singer... blague de mon fils aîné...), en petite largeur, n'a pas empêché les fronces... Le point élastique ayant donné des résultats discutables sur jersey fin, la dernière fois, a été éliminé du casting. Bref, je suis médiocrement contente des pièces rapportées, mais je mise sur le régime terrible qu'elles vont subir : les coudes, ça tiraille, ça bouge, et les coutures vont devoir s'y faire !

Au niveau de l'encolure, ça a été, mais je n'ai pas pratiqué de couture double. Une confession : je ne sais pas avec quel outil on fabrique ça (une Mac adaptée, une surjeteuse, avec un programme que je n'ai pas... mystère !).

IMG_6944

J'ai, en revanche, un vrai regret : j'aurais dû réaliser ce biais d'encolure dans le jersey gris, celui des coudières... Cela aurait été plus sympa, à mon avis.

Pour le fond et les manches, je me suis montrée radicale, faute de temps : j'ai fait une finition à la surjeteuse sans ourlet ! Je voulais garder la longueur (à mon avis insuffisante si on se fie au patron), et éviter sur ce jersey soupple de chez Fabbrics Addict (lien en haut à droite) des épaisseurs et des plissouillis disgracieux. Je modifierai peut-être ça si je finis par en avoir honte. On verra.

IMG_6953

IMG_6955

En fait, c'est surtout pour le prix de le photo ratée, que je concours, faute de lumière ! Ce matin, ici, c'est encore purée de pois, humidité et grisaille...

Posté par Laudette à 10:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :



28 janvier 2014

Se molletonner

J'avais une certitude : il me fallait une robe en coton gratté gris (à prononcer de plus en plus vite jusqu'à extinction de la voix) pour avoir chaud cet hiver et me raconter que j'étais plus forte que la marque au mini navire qui vend les pyjamas en pilou les plus sexys de l'histoire.

J'avais le jersey de coton épais de chez Vêtements Marins Broderie.com (lien en haut à doite), et j'avais une idée de modèle.

ça :

 

IMG_6922

 

Oui... sur la photo, on voit bien que le tissu utilisé est un coton assez fin... mais croyez-vous que cela m'a découragée ? Que nenni ! Le choix d'un tissu décalé est mon fond de commerce, on vous dit ! Allez donc !!!

IMG_6923

Et comme c'est presqu'uniquement pour ce modèle que j'ai investi dans ce livre (je mens un peu, il est plein de trucs bien...), et que je voulais "coudre de l'hiver", il n'était pas question de réfléchir davantage.

J'ai donc décalqué, taillé, puis laissé le temps filer, parce que j'étais prise, préoccupée, puis en vacances... Bref, j'ai concrétisé la chose - comprendre "procédé au montage" - il y a 10 jours. Et là, la simple vérité s'est imposée : trop grand !

J'étais dans une bâche. Oui, encore une fois... alors que je prospère : mon derrière se matelasse.  Si c'est pas de l'info, ça ?! Passons.

Alors forcément, à la chasse aux coupables, j'ai décrété que c'était la faute aux fronces ! Des fronces sur de l'épais, c'est immonde. Mais le haut aussi était surdimentionné : j'aurais pu recueillir un veau sous chaque aisselle, tellement il y avait de la place. A la chasse aux coupables, il ne restait plus personne. Sauf moi. Je me suis donc logiquement vengée sur la robe.

J'ai démonté le passant de ceinture déjà monté à l'intérieur (elle se tait la douleur...) et repris dix centimètres de chaque côté. Et ça donne ça :

IMG_6920

Il n'y a plus de fronces (forcément !) et le décolleté en V est trop grand. Et là, ce n'est pas ma faute, comme dirait Valmont !

Pour le reste, elle n'a plus rien à voir avec le modèle, mais je vais sans doute arriver à la mettre car elle est très très très confortable, et puis j'adore la petite ceinture sous passant qui vient frimer devant, l'air de rien...

IMG_6914

IMG_6918

IMG_6908

Une couture invisible eut été préférable, en bas... mais bon ! Le modèle était pensé comme plutôt sportswear...

Voilà. Je retourne de ce pas essayer de ne pas me "plantainer", et si possible livrer avant le 31, mais bon, faut pas rêver !

(et merci à toutes les Poulettes qui m'ont laissé des messages auxquels je n'ai pas répondu, cause Brevet Blanc à corriger. Je vous remercie en gros, et dans le détail ! Vous lire est toujours hyper agréable. Bouh,  je suis bien familière, ce soir... tout fout l'camp, tout fout l'camp, ma bonne dame !)

Posté par Laudette à 21:48 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

20 janvier 2014

AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Les Filles...........................................................................................

Lachez tout ce que vous êtes en train de faire : laissez bébé finir de prendre son bain comme un grand (c'est très formateur), quant au souper, il peut très bien cuire sans vous... si si. Faites-vous péter les bigoudis, je vous dis...

Il y a URGENCE : il y a des SOLDES chez STRAGIER, c'est à dire

DU LIBERTY à partir

de 12 €

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Faites vous plaisir. Le point G est ICI.

(et ne me laissez pas me mettre à découvert toute seule... siouplê...)

Posté par Laudette à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 janvier 2014

Bis repetita...

Le jeudi est ma grosse journée de la semaine : 7 heures de cours, de 8h. à 17 h., avec 55 minutes pour manger, une petite heure pour dépressuriser de 14 à 15, mais un total de 7 groupes différents, et donc de 7 activités différentes qu'il s'agit d'enchainer en se montrant aussi claire et performante avec les uns qu'avec les autres. Qu'on sache également que 4 de ces heures sont des heures d'accompagnement personnalisé, activité qui, comme son nom l'indique, se pratique avec 8 élèves à la fois, de préférence des élèves que l'on n'a pas en classe le reste de la semaine et que l'on connaît donc mal.

Bref, le jeudi soir, je ne suis bonne à rien. Jusqu'à Toussaint, j'étais même, ces soirs là, entre la corde et la démission... Et puis j'ai posé que le jeudi soir devait être un moment de détente. Au programme donc, la Nouvelle Star, le pyjama dès 21 heures et mon kit de bricoleuse ou de cousette !

Idéalement, du coup, j'aurais dû vous montrer une robe... J'étais à fond prête, si ce n'est que l'essayage de samedi matin a été sans appel : j'ai encore taillé en prenant le patron en 36, un bon 42. C'est une vraie malédiction... Du coup, je vais découdre ce qui gêne, et retier 10 bons centimètres des deux côtés. Ce sera un minimum. Croyez moi sur parole. De toutes façons, je n'ai pas pris de photos. Dans le miroir, le résultat était d'un ridicule confinant au pathétique. Je n'ai pas un gros ego, mais là, quand même, j'ai dit non...

Du coup, vous avez droit une fois de plus à de la bijoutation !

Faute de matériel, je n'ai pas fini un joli petit truc (mais Delphine est un ange de patience...), mais je me suis vengée sur du basique.

Résumons-nous : il y a des sequins, des anneaux... de la totale originalité, quoi !

D'abord :

IMG_6898

Et son jumeau :

IMG_6904

Oui, je suis en plein revival 70's !

et à cours de chaine, de sorte que je ne suis pas en mesure de vous montrer la suite... parce qu'il y a une suite (si je perds encore des abonnées à la newsletter, je saurai pourquoi !).

Posté par Laudette à 11:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

09 janvier 2014

Pincer, tordre, jouer des tenailles... sans virer SM !

Ben non... quand même. D'ailleurs, c'est bien simple, à la moindre égratignure, je hurle et je suis bien capable de dénoncer qui on voudra (voir de révéler le code de la carte bleue de ma belle-soeur), quant à prendre du plaisir ligotée comme un saucisson, cellulite violette et turgescente entre les liens, il ne faut même pas y compter !

Non, je n'ai pincé, tordu, coupé et enfilé que du fil de métal et des perles... 

En effet, côté couture, je suis dans un théma "tout commencer pour ne rien finir", côté tricot, c'est le vide sidéral et superstitieux. Passons.

En revanche, je passerais ma vie à bricoler. Encore une semaine à ce régime et je me fais rebaptiser Bob (mais si, demandez à votre fils de 5 ans, il va vous dire qui c'est...).

Dans un ordre approximatif, donc :

1) j'ai réalisé le brouillon d'un collier vu sur une chroniqueuse ou une politique quelconque

IMG_6879

J'avais entrevu le modèle à la télé et j'ai acheté le matériel trois jours plus tard, chez Fifi Jolipois... Autant dire que je n'avais plus le compas dans l'oeil. Le constat est sans appel : les perles sont trop grosses, trop vertes (il aurait fallu une nuance plus kaki-bronze, mais en translucide mat, comme celles-là), trop espacées. Je retournerai me fournir, ce brouillon au cou, pour triompher. Vidi, reviniri, et viciri, tiens, pardi !

2) j'ai plagié à retardement

Lorsque j'ai découvert la blogo, je suis tombée en arrêt devant les création du blog Henri et Violette qui a déménagé depuis et s'est éclairci par la même occasion (ici). Le ton très personnel des images, le choix des couleurs, cette harmonie art nouveau mâtiné d'années 70, m'avaient bluffée, comme la poésie nostalgique et un peu sombre des créations de l'impénétrable Violette...

Un peu par hasard (Ô, joie des achats en ligne...), j'ai acheté chez Perles & Co des perles noires qui, une fois déballées, n'avaient plus rien de ce que mon écran d'ordi m'avait laissé espérer, mais évoquaient à s'y méprendre des choses vues là-bas. Alors avec un petit montage sur des apprêts de boucles de le Droguerie, ça a donné ça... restons modestes, hein ?! Je ne me compare pas : je me réjouis d'une citation !

IMG_6845

IMG_6860

Au départ, je voulais suspendre sur le côté deux petites feuilles, mais j'ai été incapable de remettre la main dessus...

Inexplicablement, je trouve à la deuxième paire un air extrême oriental...

IMG_6844

IMG_6866

(trop de cheveux blanc... trop !)

Un peu tracassée par les annéeaux et en particulier par des ovales qui me restaient d'une ancienne virée toulousaine, j'ai bidouillé un petit sautoir :

IMG_6869

3) j'ai opté pour du simple simple simple...

  • des twins faisables en 45 secondes avec des montures de BO en argent de chez Fifi Jolipois et des perles en nacre de chez Perles & Co.

IMG_6858

IMG_6859

IMG_6872

  • un collier qui coulisse et qui tient en place ! J'en témoigne : je l'ai porté pour faire cours le vendredi, dernier jour avant les vacances de Noël, et l'ambiance était -comment dire- festive par anticipation. Coline est tombée de sa chaise, Théo a brisé son double décimètre et s'est projeté un morceau de plastique pointu dans l'oeil droit... j'en passe. Or, devinez quoi : mon collier est bravement resté en place.

IMG_6843

IMG_6855

Résumons la situation : prenez un bout de chaine, deux anneaux en forme de fleurs (achetés je ne sais où...), deux anneaux de montage, et accordez 5 minutes d'attention à tout ça.

  • des bagues pour tous les doigts (enfin, presque !)

Chez Fifi Jolipois, la vendeuse trop gentille qui s'est occupée de moi portait une bague de princesse... J'ai illico collé mon nez dessus et demandé des éclaircissements. Il s'agissait d'une perle montée sur un morceau de fil de fer...

L'idée est simplissime, le montage un peu coton, primo parce qu'il faut évaluer la longueur du fil, deuxio, parce qu'il faut courber tout ça et enfiler la perle sans l'effriter...

Première tentative :

IMG_6848

(raté)

Deuxième : 

IMG_6849

(tordue)

Dernière : 

IMG_6850

C'est bon de progresser !

IMG_6846

IMG_6876

4) j'ai pillé Marie-Claire Idées

En général, ce journal, je l'achète pour le plaisir de la procrastination : je feuillette, je projette... et cela suffit à me combler. Sauf que cette fois, une page a retenu on attention. Celle-ci :

IMG_6880

Oubliez la pochette et visez plutôt les bijoux : ils sont l'oeuvre de Nadine Delépine (je ne la connais pas, mais je trouve plus correct de la citer). C'est la paire de gauche qui a attiré mon attention. En fait, j'avais en stock des anneaux comme ceux-là, mais pas de perles blanches. J'ai mis des olives vertes à la place !

IMG_6851

IMG_6874

Voilà... reste à se remettre aux choses sérieuses : coudre. Mettons que cela pourrait être comme un semblant de résolution pour la nouvelle année.

Posté par Laudette à 07:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2014

Respecter les usages... avec plaisir.

Il faut croire que je vieillis mal... C'est, en effet, avec un peu plus de retard tous les ans que je souhaite à toutes celles qui vienennt faire un tour par ici une

Belle et bonne année

2014

Puisse-t-elle être créative et heureuse, puisse-t-elle nous donner un peu de douceur, de chaleur. Malgré tout, j'y crois. Soyons-en les artisanes  !

IMG_4576

Et pour le reste, laissons voguer le petit bateau...

Bon, et puis comme un petit cadeau, un petit tuyau, valent mieux qu'un long discours sur l'amitié, la blogo, la santé et les crustacés, voilà un petit lien vers le patron gratuit mis en ligne par Deer & Doe pour fêter dignement la nouvelle année ! C'est ICI.

 

 

Posté par Laudette à 15:53 - - Commentaires [7] - Permalien [#]



Fin »