Entre deux mauvaises nouvelles d'ordre familial, je me suis -aussi soudainement que modestement- remise à la couture. L'embellie sur le front de la santé ayant été brève, je ne suis pas sûre qu'il faille célébrer le dépoussiérage de la Mac comme un retour durable aux affaires, malheureusement, mais je voulais néanmoins vous montrer ce que j'ai bidouillé en deux soirées, après un temps certain de rumination.

Je serai brève.

Les fondamentaux couture, chez moi, sont : 

- primo, le japonais

- deuxio, le n'importe-quoi.

Et ça a donc donné hier :

TADAMMMMM

IMG_6812

(oui... miroir photo dégueu, je sais...)

Une petite robe en jersey gris acheté il y a des plombes sur ebay et déjà rentabilisé avec ma jupe de l'an passé. Oui, je sais, on en trouve des comparables (autant dire des "mieux") dans les pages Petits Prix de La Redoute, mais l'idée était de concrétiser un projet de petite robe à fronces en taille basse envisagé de longue date et régénéré par un modèle Petit Bateau de cet hiver réalisé dans un jersey rayé, trop belle... et au prix juste délirant...

Clairement, il me la fallait, mais pas en lurex doré (vous avez déjà vu une bucheronne en lurex doré, vous ? Allons allons... ressaisissez-vous... vous commencez vraiment à dire n'importe-quoi !), et pas à 115 euros. Les matériaux remarquables, la coupe parfaite justifient sans doute ce prix, mais ma religion, comme l'état de mes comptes, sont restés intraitables. No Way.

J'ai donc sorti la Mac avec dans l'idée de faire un brouillon, en tissu "perdu", et à partir d'éléments connus :

1) Pour le japonais

Une base de 14 du livre 5 des JCA (traduit en français sous un titre que je n'ai pas retenu... mais trouvable ici), déjà testée moulte fois : ici, ici, ici, , , ... et .

 

IMG_6801

IMG_6817

 

2) Pour le n'importe-quoi

Une jupe rapportée formée de deux rectangles de 65 sur 40 cm froncés au milieu et cousus à la partie haute, plutôt bien sur le devant, et très mal côté face... Mais comme ne le verront que les pervers bigleux qui reluqueront mon postérieur, je considère que ce n'est pas si grave : je n'ai que peu de patrimoine génétique en commun avec Kim Kardashian et on ne défile pas pour admirer mes fesses. Moindre mal, donc.

 

IMG_6802

IMG_6804

 Au final, j'aime toujours follement la 14, mais je trouve ma robe trop large (je réfléchis à un grand coup rageur de surjeteuse de chaque côté...), et la hauteur de la couture de la jupe me laisse encore perplexe : trop basse, trop haute, correctement placée ? Ce n'est pas une robe patineuse, que je veux, certes, mais, je ne sais trop si le résultat est bien ce que je cherchais.

Autant dire que la version à rayures en tissu de chez Vêtements Marins Broderie. com n'est pas taillée !